tellis

TELLIS

(tèl-lî) s. m.
Sorte de couverture qu'on fabrique en Algérie.
Ce dernier animal [un mulet] avait un tellis sur le dos (cour d'assises de Constantine) [, Gaz. des Trib. du 25 sept. 1873, p. 922, 4e col.]
Nous citerons pour mémoire les industries des israélites et des musulmans, dont le principal objet est le tissage des passementeries et des étoffes (haïcks, burnous, tellis, tapis), comme aussi la préparation des cuirs et peaux [GUY, l'Algérie, 1876, p. 111]