témérité

(Mot repris de temerite)
Recherches associées à temerite: hardiesse, temeraire

témérité

n.f.
Hardiesse imprudente et présomptueuse : « Tu seras châtié de ta témérité » [La Fontaine] audace, intrépidité ; prudence

témérité

(temeʀite)
nom féminin
caractère d'une personne courageuse, imprudente lutter avec témérité

TÉMÉRITÉ

(té-mé-ri-té) s. f.
Hardiesse qui va jusqu'à l'imprudence et à la présomption.
Je sais que vous avez trop de bénignité, Et que vous ferez grâce à ma témérité [MOL., Tart. III, 3]
Vous y verrez des conciles et des papes d'un côté, et des jésuites de l'autre, qui s'opposeront à leurs décisions touchant le sens d'un auteur, sans que vous accusiez vos confrères, je ne dis pas d'hérésie, mais non pas même de témérité [PASC., Prov. XVII]
Si la témérité du hasard qui a semé les lois humaines en avait rencontré au moins une qui fût universelle [ID., Pens. III, 8, édit. HAVET.]
Et moi, je saurai bien, si vous vous emportez, Arrêter les fureurs de vos témérités [TH. CORN., Mort d'Annibal, I, 3]
Ce discours est d'une prodigieuse témérité [BOSSUET, Lett. 256]
Il [M. de Turenne] étonna par sa résolution ceux qu'il ne pouvait arrêter par la force, et releva par cette prudente et heureuse témérité l'État penchant vers sa ruine [FLÉCH., Turenne.]
Après un coup si hasardeux, ils pouvaient se retirer glorieusement, si la témérité, quand elle est heureuse, pouvait garder quelque mesure [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 499, dans POUGENS]
Quand la témérité est heureuse, elle ne trouve plus de censeurs [LESAGE, Diable boit. 10]
Où il n'y a point d'assertion, il n'y a point de témérité [J. J. ROUSS., Lett. à l'archev. de Paris]
Tandis que la France imitait la témérité philosophique de ses libres voisins [l'Angleterre] [VILLEMAIN, Littér. tabl. du XVIIIe siècle, 2e part. 2e leçon]
En flattant l'orgueil des souvenirs historiques, sans gêner par aucune témérité de réflexion et de langage la prudente étiquette d'un auditoire de souverains, de princes, de ministres et d'ambassadeurs [ID., Souv. contemp. les Cent-Jours, ch. 3]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Sedition fault [pèche] et temerité [GERSON, Harengue au roi Charles VI, p. 19]
  • XVIe s.
    Cela ne seroit point sans l'opprobre de Dieu, de dire qu'il eust abandonné l'homme, la plus noble de ses creatures à la temerité de fortune [CALV., Instit. 155]
    Si par vostre rigueur je meurs avant le tans, Veu ma temerité, j'auray ce que j'attans [DESPORTES, Élégies, I, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. temeritat ; espagn. temeridad ; ital. temerità ; du lat. temeritatem.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TÉMÉRITÉ. Ajoutez :
    Au plur. Actes téméraires.
    Muses, je suis confus : mon devoir me convie à louer de mon roi les rares qualités ; Mais le mauvais destin qu'ont les témérités Fait peur à ma faiblesse et m'en ôte l'envie [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Redoublez vos mépris, mais bannissez des craintes Qui portent à mon cœur de plus rudes atteintes ; Ils sont encor plus doux que les indignités Qu'imputent vos frayeurs à mes témérités [CORN., Théod. III, 3]

témérité

TÉMÉRITÉ. n. f. Hardiesse imprudente et présomptueuse, inconsidérée. Dans cette action, il y a plus de témérité que de véritable courage. Il y a des témérités heureuses. Une noble témérité. Il y a beaucoup de témérité à avancer cette proposition.

Il se dit, par extension, d'une Action, d'un discours téméraire. C'est une témérité condamnable de mal juger des intentions d'autrui.

temerité

Temerité, Temeritas, Audacia.

Synonymes et Contraires

témérité

nom féminin témérité
Hardiesse inconsidérée.
circonspection, crainte, lâcheté, poltronnerie, prudence, sagesse -littéraire: couardise, pleutrerie, pusillanimité.
Traductions

témérité

אומץ (ז), העזה (נ), נועזות (נ), עזות מצח/רוח (נ), תעוזה (נ), נוֹעָזוּת, תְּעֻזָּה

témérité

temerità

témérité

[temeʀite] nfrecklessness, rashness