tempêter

(Mot repris de tempêtasse)

tempêter

v.i.
Manifester bruyamment son mécontentement : Il tempête contre les embouteillages fulminer

tempêter

(tɑ̃pete)
verbe intransitif
exprimer sa colère Il a tempêté contre tout le monde.

TEMPÊTER

(tan-pê-té) v. n.
Faire grand bruit.
Je cours à mon logis, je heurte, je tempête [RÉGNIER, Sat. XI]
Voyez le beau sabbat qu'ils font à notre porte ; Messieurs, allez plus loin tempêter de la sorte [RAC., Plaid. I, 8]
Particulièrement. Faire beaucoup de bruit par mécontentement.
C'est en vain qu'il tempête et feint d'être en fureur [CORN., Poly. v, 1]
Vous avez beau tempêter, vous perdrez [HAMILT., Gramm. 3]
Eh ! ne l'entendrions-nous pas, s'il était au logis ? cesse-t-il de crier, de gronder, de tempêter tant qu'il y est ? [BRUEYS, Grondeur, I, 2]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et flors et fruiz d'arbres abatent, Tant les tempestent et debatent [, la Rose, 18116]
  • XIVe s.
    Un peu après au mois de juin tempesta si forment, que les blés et les vignes furent destruits et les bois froissez du tout en tout [, Chr. de St-Denis, t. II, f° 25, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Quand les trois comtes d'Escoce qui capitaines et meneurs estoyent de tous les autres, eurent fait leur emprise, et moult tempesté le païs [FROISS., III, p. 331, dans LACURNE]
    Furent deux hommes tempestez [frappés du tonnerre], dont l'un fut tué tout mort, et ses souliers et ses chausses, son gippon furent tous dessirez, et si n'avoit point le corps entamé, et l'autre homme fut tout affolé [, Journ. de Paris sous Charles VI et VII, p. 2, dans LACURNE]
    Je ne vai point en colere Tempester à la maison [BASSELIN, XV]
    Et par ainsi n'avez-vous croix, et sont les serviteurs de vos officiers pauvres et obligés et tempestés [MONSTREL., I, 106]
  • XVIe s.
    Vint un boulet qui si fort tempestoit Qu'il abbatit Ung arbre gros, dont un esclat sortit [J. MAROT, v, 105]
    À un fol, si vous lui ostez sa marote qu'il aime tant, il se tempestera encores davantage [LANOUE, 94]

ÉTYMOLOGIE

  • Tempête ; wallon, teinpester ; provenç et espagn. tempestar ; ital. tempestare.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TEMPÊTER. Ajoutez : - REM. Malherbe l'a employé activement. De quoi lui servit jamais [à Caton] tout ce qu'il sut crier et tempêter, que d'irriter une populace... ? Lexique, éd. L. Lalanne.
  • Cela ne se peut imiter.

tempêter

TEMPÊTER. v. intr. Faire un grand bruit par mécontentement. Il ne fait que crier et tempêter. Tempêter contre quelqu'un. Il est familier.
Synonymes et Contraires
Traductions

tempêter

razen

tempêter

bluster, rage

tempêter

[tɑ̃pete] vi → to rant and rave
tempêter contre qch/qn → to rant and rave about sth/sb