tempêter

(Mot repris de tempêterai)

tempêter

v.i.
Manifester bruyamment son mécontentement : Il tempête contre les embouteillages fulminer
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

tempêter

(tɑ̃pete)
verbe intransitif
exprimer sa colère Il a tempêté contre tout le monde.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

TEMPÊTER

(tan-pê-té) v. n.
Faire grand bruit.
Je cours à mon logis, je heurte, je tempête [RÉGNIER, Sat. XI]
Voyez le beau sabbat qu'ils font à notre porte ; Messieurs, allez plus loin tempêter de la sorte [RAC., Plaid. I, 8]
Particulièrement. Faire beaucoup de bruit par mécontentement.
C'est en vain qu'il tempête et feint d'être en fureur [CORN., Poly. v, 1]
Vous avez beau tempêter, vous perdrez [HAMILT., Gramm. 3]
Eh ! ne l'entendrions-nous pas, s'il était au logis ? cesse-t-il de crier, de gronder, de tempêter tant qu'il y est ? [BRUEYS, Grondeur, I, 2]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et flors et fruiz d'arbres abatent, Tant les tempestent et debatent [, la Rose, 18116]
  • XIVe s.
    Un peu après au mois de juin tempesta si forment, que les blés et les vignes furent destruits et les bois froissez du tout en tout [, Chr. de St-Denis, t. II, f° 25, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Quand les trois comtes d'Escoce qui capitaines et meneurs estoyent de tous les autres, eurent fait leur emprise, et moult tempesté le païs [FROISS., III, p. 331, dans LACURNE]
    Furent deux hommes tempestez [frappés du tonnerre], dont l'un fut tué tout mort, et ses souliers et ses chausses, son gippon furent tous dessirez, et si n'avoit point le corps entamé, et l'autre homme fut tout affolé [, Journ. de Paris sous Charles VI et VII, p. 2, dans LACURNE]
    Je ne vai point en colere Tempester à la maison [BASSELIN, XV]
    Et par ainsi n'avez-vous croix, et sont les serviteurs de vos officiers pauvres et obligés et tempestés [MONSTREL., I, 106]
  • XVIe s.
    Vint un boulet qui si fort tempestoit Qu'il abbatit Ung arbre gros, dont un esclat sortit [J. MAROT, v, 105]
    À un fol, si vous lui ostez sa marote qu'il aime tant, il se tempestera encores davantage [LANOUE, 94]

ÉTYMOLOGIE

  • Tempête ; wallon, teinpester ; provenç et espagn. tempestar ; ital. tempestare.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TEMPÊTER. Ajoutez : - REM. Malherbe l'a employé activement. De quoi lui servit jamais [à Caton] tout ce qu'il sut crier et tempêter, que d'irriter une populace... ? Lexique, éd. L. Lalanne.
  • Cela ne se peut imiter.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

tempêter

TEMPÊTER. v. intr. Faire un grand bruit par mécontentement. Il ne fait que crier et tempêter. Tempêter contre quelqu'un. Il est familier.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

tempêter

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

tempêter

razen

tempêter

bluster, rage

tempêter

[tɑ̃pete] vi → to rant and rave
tempêter contre qch/qn → to rant and rave about sth/sb
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005