tenaillé, ée

TENAILLÉ, ÉE

(te-nâ-llé, llée, ll mouillées) part. passé de tenailler
Un criminel tenaillé. Fig.
Voilà encore quatre ou cinq jours que je serai tenaillée, déchiquetée [MAINTENON, Lett. à Mme de Brinon, 1686, t. II, p. 185, dans POUGENS.]
Fortification tenaillée, système de fortification, dû à Montalembert, dont le tracé général est fait suivant une série de triangles équilatéraux réunis à angle droit ; le flanquement est obtenu par des casemates placées dans les rentrants.