tenailler

(Mot repris de tenaillassions)

tenailler

v.t.
1. Faire souffrir : La faim le tenaillait torturer, tourmenter
2. Litt. Tourmenter moralement : Un coupable que les remords tenaillent miner, ronger

tenailler

(tənɑje)
verbe transitif
faire souffrir L'angoisse le tenaille.

tenailler


Participe passé: tenaillé
Gérondif: tenaillant

Indicatif présent
je tenaille
tu tenailles
il/elle tenaille
nous tenaillons
vous tenaillez
ils/elles tenaillent
Passé simple
je tenaillai
tu tenaillas
il/elle tenailla
nous tenaillâmes
vous tenaillâtes
ils/elles tenaillèrent
Imparfait
je tenaillais
tu tenaillais
il/elle tenaillait
nous tenaillions
vous tenailliez
ils/elles tenaillaient
Futur
je tenaillerai
tu tenailleras
il/elle tenaillera
nous tenaillerons
vous tenaillerez
ils/elles tenailleront
Conditionnel présent
je tenaillerais
tu tenaillerais
il/elle tenaillerait
nous tenaillerions
vous tenailleriez
ils/elles tenailleraient
Subjonctif imparfait
je tenaillasse
tu tenaillasses
il/elle tenaillât
nous tenaillassions
vous tenaillassiez
ils/elles tenaillassent
Subjonctif présent
je tenaille
tu tenailles
il/elle tenaille
nous tenaillions
vous tenailliez
ils/elles tenaillent
Impératif
tenaille (tu)
tenaillons (nous)
tenaillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais tenaillé
tu avais tenaillé
il/elle avait tenaillé
nous avions tenaillé
vous aviez tenaillé
ils/elles avaient tenaillé
Futur antérieur
j'aurai tenaillé
tu auras tenaillé
il/elle aura tenaillé
nous aurons tenaillé
vous aurez tenaillé
ils/elles auront tenaillé
Passé composé
j'ai tenaillé
tu as tenaillé
il/elle a tenaillé
nous avons tenaillé
vous avez tenaillé
ils/elles ont tenaillé
Conditionnel passé
j'aurais tenaillé
tu aurais tenaillé
il/elle aurait tenaillé
nous aurions tenaillé
vous auriez tenaillé
ils/elles auraient tenaillé
Passé antérieur
j'eus tenaillé
tu eus tenaillé
il/elle eut tenaillé
nous eûmes tenaillé
vous eûtes tenaillé
ils/elles eurent tenaillé
Subjonctif passé
j'aie tenaillé
tu aies tenaillé
il/elle ait tenaillé
nous ayons tenaillé
vous ayez tenaillé
ils/elles aient tenaillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse tenaillé
tu eusses tenaillé
il/elle eût tenaillé
nous eussions tenaillé
vous eussiez tenaillé
ils/elles eussent tenaillé

TENAILLER

(te-nâ-llé, ll mouillées, et non pas te-nâ-yé) v. a.
Supplicier avec des tenailles ardentes.
Il [Damiens] fut tenaillé avec de grosses pinces ardentes aux bras, aux cuisses et à la poitrine [VOLT., Hist. parl. LXVII]
L'évêque [de Munster], après l'avoir quelque temps montré [Jean de Leyde, le chef des anabaptistes] de ville en ville, comme on fait voir un monstre, le fit tenailler avec des tenailles ardentes [ID., Mœurs, 132]
Fig.
C'est me faire beaucoup de bien, en me reprochant que je ne le mérite pas ; et cela est proprement me baiser la main, en me tenaillant le cœur [VOIT., Lett. 6]
Maudit soit l'auteur dur, dont l'âpre et rude verve, Son cerveau tenaillant, rima malgré Minerve [BOILEAU, Épigr. XI]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et le poignant regret qui tenaille mon ame [DESPORTES, Diane, II, 8]
    Pour alleger mon esprit languissant, Qu'amour tenaille à secrettes attaintes [ID., Cléonice, XXXIV]
    Poltrot mené à Paris est tenaillé et tiré à quatre chevaux [D'AUB., Hist. I, 181]
    Ils ne vouloient point attaquer le logis du siege, tant pour estre les trenchées bien tenaillées, que d'autant que la principale force des Affricains estoit en cavallerie [ID., ib. I, 187]

ÉTYMOLOGIE

  • Tenaille.

tenailler

TENAILLER. v. tr. Tourmenter un criminel avec des tenailles ardentes. On tenaillait autrefois les criminels de lèse-majesté au premier chef.

Il signifie, au figuré, Faire souffrir, causer une vive douleur. La faim le tenaillait.

tenailler

Tenailler un malfaicteur, Forcipibus candentibus inurere.

Synonymes et Contraires

tenailler

verbe tenailler
Faire subir une vive souffrance.
Traductions

tenailler

צבת (פ')

tenailler

wühlen

tenailler

torment

tenailler

attanagliare

tenailler

[tənɑje] vt [faim, sentiment] → to torment