tenaillement

tenaillement

n.m.
Litt. Action de tenailler.

TENAILLEMENT

(te-nâ-lle-man, ll mouillées) s. m.
Action de tenailler.
Le Bourguignon qui tua le prince d'Orange, après avoir pleuré quand on lui coupait sa perruque frisée, se mit à rire au milieu des tenaillements, voyant tomber quelque chose sur la tête d'un des spectateurs de son supplice, [, Dial. d'Orat. Tubero, t. II, p. 215]
Les tortures, les roues, les tenaillements, le fond des cachots [DIDER., Lett de Ramsay.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tenaillement [COTGRAVE, ]