tendron

tendron

n.m.
1. En boucherie, partie du bœuf et du veau comprenant les cartilages qui prolongent les côtes flottantes.
2. Fam. Très jeune fille.

TENDRON

(tan-dron) s. m.
Bourgeon, rejeton tendre de quelques plantes, de quelques arbres.
Fig. et familièrement. Une jeune fille.
La voyageuse académie Recommande à l'humanité Comme à la tendre charité Un gros tendron de Laponie [VOLT., Lett. en vers et en prose, 62]
Voyageurs à dévaliser, tendrons à croquer, tout leur est bon [PICARD, Conteur, I, 8]
Seuls nous chasserons, Et tous vos tendrons Subiront l'honneur Du droit du seigneur [BÉRANG., Carabas.]
Cartilages qui sont à l'extrémité des os de la poitrine de quelques animaux. Une fricassée de tendrons de veau.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cievres qui ne manguent fors tenrun de brankes [ALEBRANT, f° 66]
  • XVIe s.
    La vigne, par ses tendrons ou capreoles tortues, embrasse toutes choses [PARÉ, Anim. 21]
    Il n'avoit sceu gaigner la bonne grace d'un tendron qu'il pourchassoit [MONT., III, 383]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de tendre 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TENDRON. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Uns chevaliers grans et membrus, Qui parmi le cors ert ferus Haut el tendrun de la poitrine [, Perceval le Gallois, V. 20917]

tendron

TENDRON. n. m. Bourgeon, rejeton tendre de quelques arbres, de quelques plantes. Les chèvres broutent les tendrons des arbres et des plantes.

Fig. et fam., Un jeune tendron, Une jeune fille.

TENDRON se dit aussi des Cartilages tendres qui sont à l'extrémité des os de la poitrine de quelques animaux. Manger une fricassée de tendrons de veau.

tendron

Tendron, Tenellus.

Tendron, comme celuy de l'oreille ou du nez, Cartilago.

Le tendron du bout des arbres ou arbreaux, Turio turionis.

Les tendrons qui naissent és vignes chacun an, Materia.

Les tendrons des choulx et autres herbes, Cyma.

Les tendrons de la vigne de quoy elle s'aggrappe et se tient à quelque chose, Capreoli vitium, Cincinni.

Les petits tendrons qui naissent à l'entour du nouveau sep tous les ans, lesquels on coupe comme inutile, Nepotes.