terné

(Mot repris de ternée)

terne

TERNE. adj. des deux genres. Qui n'a point l'éclat qu'il doit avoir, ou qui en a peu en comparaison d'une autre chose. Son argenterie est terne. Ces pierreries sont ternes. Le cristal est terne auprès du diamant. L'haleine rend terne la glace d'un miroir.

En termes de Peinture, Un coloris terne, Un coloris sans éclat. On dit figurément, dans un sens analogue : Un style terne, une orchestration terne.

terne

TERNE. n. m. T. de Loterie. Réunion de trois nombres pris à la loterie et liés ensemble de manière qu'ils ne doivent produire un gain qu'à condition qu'ils sortiront tous trois au même tirage. J'ai pris, j'ai gagné un terne. Mettre à la loterie par terne. Jouer le terne.

Fig. et fam., C'est un terne à la loterie se dit d'un Avantage, d'un bien que le hasard seul procure.

TERNE désigne, en termes de jeu de Dés, les Deux trois. En jetant les dés, il amena un terne. Il eut deux ternes de suite. On dit aussi sans article et au pluriel : Amener ternes.

En termes de jeu de Loto, il se dit de Trois numéros gagnant ensemble sur la même ligne horizontale, ou de la même couleur.

terné

TERNÉ, ÉE. adj. T. de Botanique. Il se dit des Parties qui sont au nombre de trois sur un support commun. Les feuilles du trèfle sont ternées.

terne

Terne, Liuidus.

terne


TERNE, adj. [1re ê ouv. 2e e muet.] Qui n'a pas l'éclat qu'il doit avoir; ou qui en a peu en comparaison d'une aûtre chôse. "L' haleine rend terne une glace de miroir. "Cette argenterie est terne. "Ce diamant est terne auprês de l'aûtre.