terré, ée

TERRÉ, ÉE

(tè-ré, rée) part. passé de terrer
À quoi on a mis de la terre. Un arbre terré. Sucre terré, sucre mis en pain après avoir été blanchi par l'argile.
Et où lesdits redevables voudraient payer en moscouades terrées et blanchies, ou bien en sucres raffinés, concassés, ou en poudre autrement dite cassonnades blanches, [, Arrêt du conseil, 26 oct. 1672]
Paille terrée, celle qui a été couverte de terre, par suite de longues pluies ou d'inondation.
Logé dans un terrier.
Me voilà, comme une marmotte, terré pour sept mois [J. J. ROUSS., Lett. à Mme de Luze, 27 oct. 1764]