terramare

TERRAMARE

(tèr-ra-ma-r') s. f.
Terme de géologie. Sorte de terre ammoniacale qu'on exploite comme engrais en différents points de l'Italie. Nom donné à l'emplacement de stations humaines du nord de l'Italie, qui appartiennent aux temps préhistoriques ; la terramare est formée des débris de toutes sortes provenant des hommes qui y habitaient.
Les terramares de l'Émilie, amas contenant de la cendre, du charbon, des silex et des os travaillés, des ossements d'animaux dont la chair paraît avoir été mangée, des tessons de poteries et divers autres restes de l'industrie des premiers âges, offrent également une grande analogie avec les kjoekkenmoeddings [ALFRED MAURY, Rev. des Deux-Mondes, 1er av. 1867, p. 653]