terreux, euse

TERREUX, EUSE

(tè-reû, reû-z') adj.
Qui a les qualités de la terre. Le phosphate de chaux est la matière terreuse des os.
On a longtemps imaginé qu'il y avait une terre première.... nous ne connaissons plus que différentes sortes de substances terreuses, sans que nous puissions dire d'aucune, voilà le principe des autres [VOLT., Singul. nat. 22]
Goût terreux, odeur terreuse, goût, odeur de terre. Fig. et bassement. Avoir le cul terreux, se dit d'une fille à marier, qui est riche en biens-fonds, mais d'une famille peu relevée.
Mêlé de terre. Sable terreux. Métal terreux.
Qui est plein de terre, sali de poussière. Il a les mains toutes terreuses. Avoine terreuse, celle qui renferme de petits cailloux, de la poussière ou de la terre.
Qui est couleur de terre, de poussière. Visage terreux, visage couleur de terre et semblable à celui d'un mort.
Ces malheureux soldats [revenant de Moscou] décharnés, le visage terreux.... [SÉGUR, Hist. de Nap. XI, 3]
Terme de peinture. Couleur terreuse, couleur terne, sans transparence.
Terme de joaillerie. Qui est de couleur de terre. Terme de minéralogie. Se dit d'une substance qui ressemble à une terre durcie.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et se savoir volés son estre, Qui n'est ne souple ne terreus, Fain demore en un champ perreus, Où ne croist blé, buisson ne broce [, la Rose, 10185]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, terreux, terrouse ; prov. Terros ; esp. et ital. terroso ; du lat. terrosus, de terra, terre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TERREUX. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Là peüsciés veïr.... Et maint bon chevalier gesir l'elme tierous [, li Romans d'Alixandre, p. 145]
    Lances levées sor les faltres S'entrevienent molt aïrox ; Por ço seront encui terrox L'agu des hialmes de mil d'els [BENOIT STE-MORE, Roman de Troie, V. 17066]