texture

texture

n.f. [ du lat. textura, tissu, de texere, tisser ]
1. Mode d'entrecroisement des fils dans un tissu tissage
2. Composition, consistance d'une substance : La texture d'une crème solaire.
3. Constitution générale d'un matériau solide : La texture de l'acier structure
4. Arrangement, disposition des parties d'une œuvre : La texture d'un récit trame
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

texture

(tɛkstyʀ)
nom féminin
1. composition d'une matière la texture souple d'une crème
2. structure d'un matériau solide la texture d'un alliage métallique
3. figuré l'organisation des parties d'une œuvre la texture d'un roman
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

TEXTURE

(tèk-stu-r') s. f.
Action de tisser. État d'une chose tissue.
Dans le langage didactique, la disposition, l'entrelacement des parties qui composent un corps.
Par cette simple exposition de la texture du bois, on voit que la cohérence longitudinale doit être bien plus considérable que l'union transversale [BUFF., Hist. nat. Part. exp. Œuv. t. VIII, p. 163]
Particulièrement, en anatomie, un des caractères d'ordre organique des êtres vivants, qui consiste en un arrangement réciproque offert dans chaque tissu par leurs éléments anatomiques et particulier pour chacun d'eux. La texture des tendons, des muscles, des membranes séreuses.
En termes de littérature, la liaison des différentes parties d'un ouvrage, etc. La texture d'une pièce de théâtre.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    L'en apele drap nays, à Paris, le drap duquel la chaane [chaîne] et la tisture est tout d'un [, Liv. des mét. 119]
  • XVIe s.
    Faisant une merveilleuse texture en maniere d'un filet ou rets [PARÉ, III, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. texura, tezura ; esp. textura ; ital. testura ; du lat. textura, de texere, tisser.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

texture

TEXTURE. n. f. Action de tisser; État d'une chose tissée. Il est peu usité au propre.

Il se dit par extension, dans le langage didactique, de la Disposition, de l'entrelacement des fibres qui composent un tissu organique. C'est de la texture des parties d'un corps que dépendent sa dureté, sa mollesse, son élasticité, sa couleur, etc. La texture des tendons est serrée, celle du tissu cellulaire est lâche.

Fig., La texture d'un ouvrage, d'une pièce de théâtre, d'un poème, etc., La liaison des différentes parties de cet ouvrage, etc.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

textûre


TEXTûRE, s. f. [Tèkstûre: 1re è moy. 2e lon. 3e e muet.] Ce qui fait qu'une chôse est tissûe. Le tissu, la liaison des parties d'un ouvrage. Il est peu d'usage au propre: on dit, au figuré, la textûre d'un ouvrage, (d'esprit) la textûre d'une pièce de Théatre, etc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

texture

nom féminin texture
Littéraire. Disposition des parties d'un tout.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

texture

texture

texture

מארג (ז), מרקם (ז), תאריג (ז), מִרְקָם

texture

υφή

texture

textura

texture

[tɛkstyʀ] nf
[matière, aliment] → texture
[texte, livre] → feel
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005