thème

(Mot repris de theme)

thème

n.m. [ du gr. thema, ce qui est proposé, sujet ]
1. Sujet, idée sur lesquels portent une réflexion, un discours, une œuvre : Le thème de cette émission télévisée est l'insécurité.
2. En grammaire, élément d'une proposition désignant l'être ou la chose dont on parle (par opp. à prédicat) : Dans les phrases « elle chante » et « ils dansent », « elle » et « ils » sont les thèmes.
3. Fragment mélodique sur lequel est construite une œuvre musicale.
4. Exercice scolaire consistant à traduire un texte dans la langue qu'on étudie (par opp. à version) ; le texte ainsi traduit : Un thème allemand.
Fort en thème,
élève brillant ; péjor., élève à la culture livresque.
Thème astral,
en astrologie, représentation symbolique de l'état du ciel (aspect) au moment de la naissance de qqn.

THÈME

(tê-m') s. m.
Sujet, proposition que l'on entreprend de prouver ou de traiter.
Vous discourez fort bien, sans avoir un thème [SÉV., 236]
M. de Cambrai prit son thème [de sermon] sur la soumission due à l'Église [SAINT-SIMON, 66, 95]
M. Delisle va à son régiment, et je n'aurai plus de nouvelles ; il avait une pitié charmante pour ma curiosité ; il me donnait des thèmes toutes les semaines [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 28 juill. 1774]
Fig. Prendre mal son thème, avancer quelque chose qu'on ne peut soutenir, et aussi prendre mal ses mesures.
Matière Je devoir qu'on donne aux écoliers à traduire de leur langue dans celle qu'ils apprennent. Un thème latin. Un thème grec.
Quand les enfants ont déjà quelque légère teinture du latin, et qu'ils ont été un peu formés à l'explication, je crois que la composition de thèmes peut leur être fort utile [ROLLIN, Traité des Ét. I, 3]
La composition de l'écolier faite sur le thème donné.
Il compose un thème, madame, que je viens de lui dicter sur une épître de Cicéron [MOL., Comtesse, 17]
M. de Beauvillier traita M. de Chevreuse comme un régent fait un écolier qui apporte un thème plein des plus gros solécismes [SAINT-SIMON, 333, 122]
Un illustre ami de Mme Dacier m'a assuré qu'elle n'avait fait qu'un seul thème en sa vie, ce qu'il avait appris d'elle-même et qu'elle ne l'avait fait que par amusement [DUMARS., Œuv. t. I, p. 129]
En classe.... j'écrivais sans peur, mais sans système, Versant le barbarisme à grands flots sur le thême [V. HUGO, Rayons et ombres, 44]
Faire un thème en deux façons, le recommencer en employant d'autres expressions, d'autres tournures que celles qu'on avait employées la première fois.
Il n'est peut-être pas aussi utile qu'on le pense de faire le thème en deux façons [DUMARSAIS, Œuv. t. III, p. 259]
Fig. Faire son thème en deux façons, dire, écrire la même chose de deux façons différentes. Faire son thème en deux façons, signifie aussi tendre à un même but par des moyens différents, examiner les différentes ressources auxquelles on peut recourir.
Vous calculez votre désordre [le désordre de vos affaires], ma fille, et vous tournez votre thème en plusieurs façons [SÉV., 11 déc. 1689]
Fort en thème, se dit d'un élève qui fait bien les thèmes, et, à cause que le thème n'exige pas d'imagination, d'un élève dont l'esprit n'a point de vivacité.
Terme de grammaire. Le mot non encore revêtu de sa désinence de flexion, mais prêt à la recevoir. Le thème d'un nom, d'un verbe.
Particulièrement, on appelle thème, en termes de grammaire grecque, la première personne du présent de l'indicatif [DUMARS., Œuv. t. IV, p. 350]
Terme de musique. Chant, motif suffisamment caractérisé, qui peut servir de sujet soit pour un morceau de contre-point, soit pour des variations.
Terme d'astrologie. Thème céleste, ou, simplement, thème, figure que tracent les astrologues, lorsqu'ils veulent tirer l'horoscope de quelqu'un, en marquant le lieu où sont à ce moment les étoiles et les planètes.
S'est dit, dans le Bas-Empire, d'un gouvernement gardé par une légion qui était elle-même appelée thème.
Une carte de l'empire grec du moyen âge, tirée de la description qu'en fit l'empereur Constantin Porphyrogénète dans le Xe siècle.... l'empire est divisé en thèmes, expression inouïe jusque-là.... [FONTEN., Delisle.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Por plus enforcier l'anatesme, Quant il aura finé son tesme, Li met ou poing ung ardant cierge [, la Rose, 19788]
  • XVe s.
    Noblece de corage, prise en maniere de teume en ceste primiere partie de mon volume [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, 4]
    D'autre part dit saint themme et glose Que ce seroit aussi fort chose Passer par le tro d'une aguille Un chamel.... [E. DESCH., Poésies mss. f° 569]
  • XVIe s.
    Et, pour venir au propos de mon theme, il [Julien] couvoit, dict Marcellinus, de longtemps en son cœur le paganisme [MONT., III, 83]
    Si, par essai, on me vouloit donner un theme à la mode des colleges [ID., I, 194]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. thema ; espagn. et ital. tena ; du lat. thema, qui est le grec thème, du grec, poser (voy. THÈSE).

thème

THÈME. n. m. Sujet, matière, proposition que l'on entreprend de prouver ou d'éclaircir. Le thème d'un sermon, d'une allocution.

Fig. et fam. C'est son thème habituel, son thème favori, C'est un sujet sur lequel il revient volontiers, une chose qu'il aime à répéter.

THÈME, en termes de Musique, se dit d'une Phrase musicale qui sert de sujet à une composition, sur laquelle on fait des variations.

THÈME se dit aussi de Ce qu'on donne aux écoliers à traduire de la langue qu'ils parlent naturellement dans celle qu'on veut leur apprendre. Donner, dicter un thème. Thème grec. Thème latin. Thème anglais. Cours de thèmes.

Il se dit aussi de la Composition de l'écolier. Il a bien fait son thème. Corriger un thème. Le corrigé d'un thème.

Fam. et par ironie, Fort en thème, Jeune homme qui réussit dans son travail, à ses examens, mais qui manque d'originalité, de personnalité.

THÈME se dit, en termes de Grammaire, de la Partie invariable d'un mot, sur laquelle se greffent les flexions.

En termes d'Astrologie, il se dit de la Position où se trouvent les astres, par rapport au lieu et au moment de la naissance de quelqu'un, et dont les astrologues tirent les conséquences conjecturales appelées Horoscopes.

THÈME s'est dit, dans le Bas-Empire, d'une Province gardée par une légion. Au dixième siècle l'empire grec était divisé en thèmes. Le thème de Macédoine.

theme

Theme, voyez Tesme.

thème


THèME, s. m. [Tème: 1reè moy. 2e. e muet.] 1°. Dans le style didactique, sujèt, matière, proposition. "Il n'a pas bien pris, bien suivi son thème. Ce qui se dit fig. st. famil. de tout homme, qui a avancé quelque chôse mal-à-propôs devant certaines gens. — Aûtrefois, on employait plus souvent thème pour sujèt, ou pour texte. "Il le déclara par un beau discours sur le même thème, que Jean Gerson avoit déjà pris pour le sujet de la harangue qu'il fit. Maimb. = 2°. Ce qu'on done aux Ecoliers à traduire. Doner, dicter un thème, — On dit thème du sujèt français que l'écolier doit traduire en latin, et version du sujèt latin, qu'il doit traduire en français. = Il se dit aussi de la composition de l'écolier. "Il a bien fait son thème. Corriger un thème. = En st. prov. Faire son thème en deux façons c'est dire la même chôse en deux manières diférentes; répéter en d'autres termes ce que l'on a déjà dit.
   THÉMIS, s. f. [On prononce l's finale: témis.] Déesse de la fable. — Poétiquement, la Justice
   ....Le glaive de Thémis,
   Ce grand soutien du trône, à lui seul est remis.
       Mérope.

Synonymes et Contraires

thème

nom masculin thème
Ce sur quoi porte une réflexion.
Traductions

thème

Thematheme, subject, topic, signthema, apropos, onderwerp, stofמוטיב (ז) [תנע], נושא (ז), תרגום לשפה זרה (ז)θέμα, κεντρική ιδέαtemaمَوْضُوعtématematemateematemaテーマ주제tematemattemaтемаtemaหัวข้อkonuchủ đề主题тема (tɛm)
nom masculin
sujet, idée principale de qqch le thème d'un débat

thème

[tɛm] nm
(= sujet) → theme
Quel est le thème de l'émission? → What's the programme about?
(ÉDUCATION) (= traduction) → prose (composition)
thème astral nmbirth chart