tiaulement

TIAULEMENT

(ti-ô-le-man) s. m.
Terme du Nivernais. Chant très particulier qui règle la marche des bœufs.
Vous avez beau dire, mademoiselle, vous savez très bien maintenant ce que c'est que les chaintres, et une ouche, et la poulite, et le tiaulement des bœufs [TH. BENTZON, Rev. des Deux-Mondes, 1er juin 1876, p. 552]