tiauler

TIAULER

(ti-ô-lé) v. a.
Jouer une sorte d'air particulier au Nivernais.
Le flûteux était remonté sur son trône et tiaulait le baiser préliminaire [à la bourrée] [TH. BENTZON, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1876, p. 830]

ÉTYMOLOGIE

  • Onomatopée.