tiercer

(Mot repris de tierçait)

TIERCER

(tièr-sé. Le c prend une cédille devant a et o : tierçant, tierçons) v. a.
Terme de pratique ancienne. Hausser d'un tiers le prix d'une chose après adjudication. Pour tiercer un bail judiciaire de trois cents livres, il fallait enchérir cent livres au-dessus. Absolument. On avait tel délai pour tiercer. Dans les fermes du roi, surenchérir en triplant le prix de l'adjudication. Tiercer une enchère.
Partager les fruits d'une abbaye en trois parts, pour en donner une à l'abbé, distribuer la seconde aux religieux, et réserver l'autre pour les réparations.
Terme de construction. Réduire au tiers. Tiercer le pureau des ardoises, en recouvrir les deux tiers.
Donner aux terres un troisième labour, une troisième façon. Il faut tiercer cette vigne. En ce sens, on dit également tercer.
V. n. Augmenter d'un tiers le prix des places à un spectacle. On a tiercé aujourd'hui à la comédie.
Terme du jeu de paume. Servir de tiers d'un côté, et tenir une place vers la corde. Il tierce bien.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'il fu autrefois tierciés [BEAUMAN., XLVII, 12]
    Se li serjans l'abbé estoit en defaut de venir terchier [lever le droit dit tierce] [DU CANGE, tertia.]
  • XVIe s.
    Lorsque quelqu'un prend fantaisie de s'aller battre, il faut que celui qui le seconde ou qui le tierce (comme on parle), se batte aussi à outrance contre les seconds et les tiers de la part contraire [LANOUE, 248]
    Il distribua ses tresors aux capitaines, tierça leurs apointemens et la paie des soldats [D'AUB., Hist. II, 321]
    On laboure ou houe la vigne au mois de mars ; à la mi-mai, on la bisne ; et on la tierce à la Saint-Jean [O. DE SERRES, 182]
    Il y a des femmes maintenant qui se font bien acheter.... en cas que restitution ayt lieu par la mort du mary, il faut augmenter la somme de la moitié du douaire, qu'on appelle tiercer, pour le droict de survie de la femme [DU VERDIER, Div. leçons, p. 94]
    Le cens se tierce, et la rente infeodée se rachete simplement, et est à savoir de vingt sols de cens trente sols, de vingt sols de rente vingt sols [, Coust. gén. t. II, p. 236]
    Maugiron et Rivarot secondoient et tierçoient Quielus [BRANTÔME, les Duels.]

ÉTYMOLOGIE

  • Tiers ; provenç. tersar ; ital. terzare.

tiercer

TIERCER. v. tr. Donner aux terres le troisième labour, la troisième façon. Il faut tiercer ce champ, cette vigne. On dit également Tercer ou Terser.

Le participe passé TIERCÉ s'emploie en termes de Blason et signifie Qui est divisé en trois parties égales. Écu tiercé.

tiercer

Tiercer, ou tercer, labourer une terre pour la troisieme fois, Tertiare, voyez Tercer.