timar

TIMAR

(ti-mar) s. m.
Concession de terre faite par le Grand Seigneur en faveur d'un soldat turc, à la charge par ce dernier de la faire valoir, de fournir autant de cavaliers qu'il possède de fois trois mille aspres de rente annuelle, et de se rendre lui-même à l'armée en cas d'appel.
Ce que les Turcs appellent timar est une sorte de bénéfice militaire en fonds de terre, que l'on peut assimiler aux commanderies de Malte et de l'ordre teutonique [SILV. DE SACY, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. I, p. 82]

ÉTYMOLOGIE

  • Turc, timar, bénéfice militaire.

timar

TIMAR. s. m. Bénéfice d'un timariot.