timbré

1. timbré, e

adj.
Fam. Un peu fou : Cette fille est timbrée.

2. timbré, e

adj.
Qui est muni d'un timbre : Joindre une enveloppe timbrée pour la réponse.
Papier timbré,
papier marqué d'un timbre fiscal.
Voix timbrée,
voix qui résonne bien.

timbré


timbrée

(tɛ̃bʀe)
adjectif
1. qui porte un timbre Veuillez joindre à votre courrier une enveloppe timbrée.
2. qui a un beau son, qui résonne bien une voix joliment timbrée
3. qui est un peu fou Mais il est timbré ce type !

timbre

TIMBRE. n. m. Sorte de cloche immobile qui est frappée par un marteau placé le plus souvent en dehors. Le timbre d'une pendule, d'une montre. Le timbre d'une sonnerie électrique. Un timbre de bicyclette. Ce timbre est fêlé.

Fig. et fam., Il a le timbre fêlé se dit d'un Homme un peu fou.

TIMBRE se dit aussi de la Corde à boyau mise en double au-dessous de la caisse d'un tambour pour le faire mieux résonner.

Il se dit, figurément, du Caractère de la sonorité, dû au concours des notes harmoniques qui accompagnent la note fondamentale et qui varie selon le genre et la qualité de l'instrument ou de la voix. Le timbre du cor. Un beau timbre de voix. Cette voix a du timbre, a un timbre argentin. Sa voix n'a pas de timbre.

Il se dit encore de l'Indication d'un air connu sur lequel est composée une chanson. Mettre les timbres aux couplets d'un vaudeville.

TIMBRE se dit aussi de la Marque imprimée sur le papier dont la loi oblige à se servir pour certaines écritures ou pour certaines impressions. La loi sur le timbre. L'impôt du timbre. Faire mettre le timbre sur une obligation. Dispense du timbre. L'Administration des Domaines et du Timbre.

Timbre sec, Timbre qui n'est marqué que par la pression du coin sur lequel il est gravé.

Timbre humide, Timbre apposé avec une encre grasse.

TIMBRE se dit également d'un Petit carré de papier, d'une vignette portant une effigie, une allégorie, un emblème et qui sert soit à remplacer la marque imprimée sur le papier, soit à divers autres usages. Timbre fiscal.

Timbre-poste ou simplement Timbre, Petit carré de papier portant l'effigie du souverain, ou une autre marque, et qui sert à l'affranchissement des lettres envoyées par la poste. Un timbre de 50 centimes. Un carnet de timbres. Une collection de timbres.

Timbre de quittance, Petit carré de papier, émis et vendu par l'État, et dont l'apposition est indispensable sur un reçu.

TIMBRE se dit en outre de la Marque particulière que chaque bureau des postes imprime sur les lettres qu'il fait partir, pour indiquer le lieu et le jour du départ, et sur celles qu'il reçoit, pour constater le jour de leur arrivée. Le timbre de cette lettre est de Lyon.

Il se dit aussi de la Marque d'une administration, d'une maison de commerce, etc. Ce livre porte le timbre de telle bibliothèque. On dit aussi Cachet.

Il se dit, par extension, de l'instrument qui sert à imprimer cette marque. Un timbre de cuivre, de caoutchouc. On dit également Cachet.

TIMBRE se dit, en termes d'Archéologie, de la Calotte d'un casque.

En termes de Blason, il désigne le Casque qui est au-dessus de l'écu. Les souverains portent le timbre ouvert.

timbre

Timbre de cloistre lequel on sonne pour convoquer les religieux.

Timbre qu'on met sur un heaulme.

timbre


TIMBRE, s. m. TIMBRER, v. act. [Tein-bre, bré: 1re lon. 2e. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Timbre, est 1°. cloche qui n'a point de batant en dedans, et qui est frapée en dehors par un marteau. "Le timbre d'une horloge. = C'est aussi le son que rend le timbre. "Ce timbre est trop éclatant. = Fig. On le dit de la voix, en parlant des Musiciens et des Orateurs. "Voilà un beau timbre.
   Et par un timbre heureux, cet organe vainqueur,
   Murmure à son oreille et va toucher son coeur.
       Le Suirre.
  Des sons si bien filés, un timbre si brillant.
      Palissot.
= 2°. Marque imprimée au papier, ou au parchemin, dont on se sert pour les actes judiciaires. = 3°. En termes d'Armoiries, le casque qui est au-dessus de l'écu. = 4°. En st. prov. la tête de l'Homme. "Il a le timbre félé. "Ce vin lui a doné dans le timbre.
   ......Il a si bien veillé
   Et si bien fait, qu'on dit que son timbre est brouillé.
       Les Plaideurs.
  TIMBRER, se dit dans le second sens de Timbre. "Timbrer du papier, du parchemin. "Du papier, du parchemin timbré. = Le participe se dit aussi dans le 4e sens: cerveau mal timbré; cervelle, tête mal timbrée; un écervelé, un fou. "Il y a déja quelque tems que je m'aperçois qu' il est un peu timbré. Th. d'Éduc. — L'Acad. ne le dit qu'avec mal.
   Qu'il ne fasse point voir ces traits de pétulance,
   Ces actions de fou, ces airs évaporés,
   Dignes productions des cerveaux mal timbrés.
       Le Distrait.

Synonymes et Contraires

timbré

adjectif timbré
Familier. Un peu fou.
dérangé, désaxé, déséquilibré -familier: braque, cinglé, détraqué, dingue, fada, fêlé, frappé, loufoque, maboul, marteau, piqué, ravagé, tapé, toc-toc, toqué, zinzin -populaire: allumé, azimuté, barge, barjo, branque, brindezingue, cinoque, cintré, déjanté, dingo, folingue, fondu, frapadingue, givré, jeté, louf, louftingue, sinoc, sinoque, siphonné, sonné, tordu.
Traductions

timbré

מבויל (ת), מחותם (ת), מטורלל (ת), פסיכי (ת), קוקו (ת), מְבֻיָּל

timbré

spinnen

timbré

tocco

timbré

[tɛ̃bʀe] adj
[enveloppe] → stamped
[voix] → resonant
(= fou) → cracked >, nuts >
timbre anti-tabac [ɑ̃titaba] nmnicotine patch
timbre dateur nmdate stamp
timbre-poste [tɛ̃bʀpɔst] nmstamp, postage stamp