tine

TINE

(ti-n') s. f.
Tonneau qui sert à transporter de l'eau. Sert aussi à transporter la vendange de la vigne au pressoir.
Nom des espèces de tonnes ouvertes par un des fonds, lesquelles servent à contenir le minerai ou les eaux qu'on élève au-dessus d'un puits de mine.
Baquet en bois employé dans la fabrication de la poudre
Tine de beurre, coquille du genre cône.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Celier pour les cuves, tinnes et pressoirs [O. DE SERRES, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, teinn ; provenç. espagn. et ital. tina ; du lat. tina.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

tine

TINE. n. f. Sorte de tonneau qui sert à transporter l'eau, le lait, la vendange, etc.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

tine

Une Tine.

tiné

Un Tiné, c'est un gros baston de quoy deux hommes portent sur leurs espaules ou de l'eau, ou du moust en vendanges, Vectis, Longurius.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

tine


TINE, ou TINETTE, s. f. [2ee muet au 1er, è moy. au 2d: Tinète.] Le premier est peu usité; et l'on se sert ordinairement du second. Petite cuve: vaisseau de bois qui n'est point couvert.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788