tintouin

(Mot repris de tintouins)

tintouin

n.m. [ de tinter ]
1. Fam. Embarras ; souci : Ce déménagement lui a causé bien du tintouin tracas
2. Grand bruit : Ils ont fait du tintouin tout le week-end tapage, vacarme
Et tout le tintouin,
Fam. et tout le reste.

TINTOUIN

(tin-touin) s. m.
Sensation trompeuse d'un bruit analogue à celui d'une cloche qui tinte, et dû à un état morbide du cerveau ou à une lésion du nerf auditif. Avoir un tintouin continuel dans les oreilles.
Ils furent salués du canon de si près, qu'ils en eurent tous la tête échauffée et le tintouin dans les oreilles plus de demi-heure après [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 397]
Fig. et familièrement. Inquiétude, embarras que cause une affaire.
Dame, il est juge, et ça donne du tintouin [GENLIS, Th. d'éduc. Rosière, I, 2]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il fault retourner aux bons vins, Comme à la beste Qui nous a mis ces tintouins Et ce mal dans la teste [BASSELIN, Vau de Vire, 43]
  • XVIe s.
    Souvent la surdité est accompagnée de quelque tintouin des oreilles, qui incommode for les malades [PARÉ, XX bis, 9]
    Il a beaucoup de tin touins en la teste [COTGRAVE, ]
    François II mourut d'un tintouin d'oreilles [SULLY, Mém. t. VII, p. 398]

ÉTYMOLOGIE

  • Tinter, par une dérivation de fantaisie. Montaigne a le verbe tintouiner : Le son mesme des noms qui nous tintouine aux oreilles, III, 300.

tintouin

TINTOUIN. n. m. Bourdonnement, bruit dans les oreilles. Avoir un tintouin continuel dans les oreilles. Il est vieux en ce sens.

Il se dit figurément de l'Inquiétude qu'on a du succès de quelque chose, de l'embarras que cause une affaire. On juge maintenant son procès, il doit avoir du tintouin. Cette affaire lui donnera beaucoup de tintouin. Il est familier dans les deux acceptions.

tintouin

Tintouin, m. acut. Est un nom imité du chifflement qui se fait aux ventricules du cerveau et corne issant par les oreilles, et vient de tinter, aussi les Latins appellent tel Tintouin, Tinnitus aurium, Tintement d'oreilles. Et parce que tel tintouin empesche le repos de la personne, on l'usurpe aussi par metaphore pour souci rongeant, travail d'esprit et fatigation de l'entendement, Cura coquens, animumque versans ac male habens. Selon ce on dit, Il a bien des tintouins en la teste, Grauibus curis diuexatur, Cela luy a mis un grief tintouin en la teste, Grauis ex eo cura eum incessit, Liu. lib. 23. Ou bien on le peut tirer de ce mot, Tintinnum, Qui se lit au vingtcinquiesme tiltre de la Loy Salique, qui est un vieux mot François Latinisé, signifiant la clochete ou sonette qu'on pend au col des chevaux et aumailles laschez en pasture pour aiséement les retrouver, laquelle en paissant ils font sonner sans cesse, et à ce donne couleur ce que l'Italien dit Avere martello in testa, angi et diuexari graui cura, et dar martello a alcuni, Male aliquem vrere, Terent. Et ce que nous disons, Il a un reveillematin pour dire il a un cuisant souci, qui luy oste le long sommeil et repos, comme si par dire, il a un tintouin en la teste, on disoit, il a une sonette d'un angoisseux pensement qui se ramentoit sans cesse, Illi vsque grauis sollicitudo tintinnat, Et Catulle, a dit Aures tintinnat, Tintinnabulum, l'Italien dit Tintinno, Pour le son de telle petite sonette, Tintinnaculum.

Synonymes et Contraires

tintouin

nom masculin tintouin
Familier. Vacarme assourdissant.
bruit, charivari, remue-ménage, tapage, tintamarre, tumulte, vacarme -familier: boucan, chahut, chambard, foire, pétard, raffut -littéraire: hourvari -populaire: bastringue, ramdam -vieux: sabbat.
Traductions