tiretaine

TIRETAINE

(ti-re-tè-n') s. f.
Sorte de droguet de drap grossier, moitié laine, moitié fil. Tiretaines larges ; chaîne : lin ou chanvre ; trame : laine du pays cardée, Tabl. ann. aux lett. pat. du 22 juill. 1780, Orléans.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Reubes qui ne soient trop caudes ni trop froides, si com de tiretaines, de dras de coton [ALEBRANT, f° 24]
    Je le vi [Louis IX] aucune foiz en esté, que, pour delivrer sa gent, il venoit ou jardin de Paris, une cote de chamelot [camelot] vestue, un seurcot de tyreteinne sanz manches [JOINV., 199]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue ; génev. tredaine, tridaine. On écrivait aussi tirtaine, Arrêt du Conseil, 12 févr. 1718.

tiretaine

TIRETAINE. n. f. Sorte de droguet, drap tissu grossièrement, moitié laine, moitié fil. Un habit de tiretaine.

tiretaine

De la Tiretaine Picard. du Telon Coenomanis, Du Belinge Northman.

tiretaine


TIRETAINE, s. fém. [Tiretène: 2e et dern. e muet; 3e è moyen.] Droguet ou drap tissu grossièrement, moitié laine, moitié fil. Habit de tiretaine.