tombée

(Mot repris de tombee)

tombée

n.f.
1. Litt. Chute de quelques gouttes de pluie ou de quelques flocons de neige.
2. En Suisse, petite quantité de liquide versé : Une tombée de lait dans le café.
À la tombée de la nuit ou à la tombée du jour,
au moment où la nuit arrive 2. tomber

tombée

(tɔ̃be)
nom féminin
période de la journée
au moment où la nuit arrive

TOMBÉE

(ton-bée) s. f.
Se dit de ce qui tombe en masse.
La dernière tombée de neige [, Journ. offic. 8 avr. 1872, p. 2434]
En parlant du jour, déclin. à la tombée du jour. En parlant de la nuit, approche. à la tombée de la nuit.
Espèce de pas, voy. TOMBÉ, n° 9.
Terme de marinier. Tombée de la mer, se dit de la mer qui se calme.
Ce qui fait tomber entièrement le bassin de la balance où se trouve la marchandise.
Masse de houille abattue à l'aide de coins.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    La selle tumba à terre, et [il] print tel coup, qu'il fut tout estourdi dudit coup et tumbée [DU CANGE, tombare.]
  • XVIe s.
    Au dresser du moulin, avec la commodité de l'eau, est requise la tumbée du bled [O. DE SERRES, 147]

ÉTYMOLOGIE

  • Tombé.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TOMBÉE.
    Ajoutez :
    Je m'en soucie aussi peu, de tout ce frémissement, que si j'oyais le flot ou la tombée d'une eau [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne]

tombée

TOMBÉE. n. f. Chute, mouvement de ce qui tombe. Il ne se dit guère que dans ces expressions : Tombée du jour, Déclin du jour; Tombée de la nuit, Approche de la nuit.
Traductions

tombée

[tɔ̃be] nf
à la tombée du jour → at the close of day
à la tombée de la nuit → at nightfall