tonnelle

(Mot repris de tonnelé)

tonnelle

n.f.
Petite construction de treillage en forme de voûte, couverte de végétation et qui sert d'abri.

tonnelle

(tɔnɛl)
nom féminin
petit abri couvert de plantes Une tonnelle couverte de vigne abrite la terrasse.

TONNELLE

(to-nè-l') s. f.
Treillage en berceau couvert de verdure.
Un jour dans un verger, au fond d'une tonnelle, Damon aperçoit Lise et Lucas auprès d'elle [ST.-LAMBERT, Sais. II]
Mais aux buveurs sous la tonnelle Il dit.... [BÉRANG., Av. de Bagn.]
Terme de chasse. Filet pour prendre les perdrix.
Le maître de ces lieux en ordonne autrement ; Il nous prend avec des tonnelles, Nous loge avec des coqs et nous coupe les ailes [LA FONT., Fabl. X, 8]
Figure de bœuf ou de cheval, de bois ou de carton peint, dite aussi tonnelle, que le chasseur pousse devant lui, pour s'approcher des perdrix sans les effrayer, et les faire avancer vers le filet.
Terme de pêche. Sorte de rets, que l'on tend au bord de la mer.
Se dit, dans les verreries, de deux larges ouvertures voûtées communiquant à l'intérieur du fourneau de fusion à l'allemande.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour tenir en bon estat et convenable des grans preaux, traillies et tonnelles et pavaillons que nous et nostre très chiere compaigne la royne avons fait faire pour nostre esbatement.... [, Charte de Philippe de Valois, mars 1340, dans Arch. nat. trés. des ch. 1173, f° 103, v°, pièce 122]
  • XVe s.
    Comme les perdris qui, en fuiant à despourveue negligence le perdrieur qui les chevale, cheent en sa tonnelle [ALAIN CHART., Espér. ou consol. des trois vertus.]
  • XVIe s.
    Cestuy arc finissoit en une belle et ample tonnelle, toute faicte de cepz de vignes [RAB., Pant. v, 34]
    Il se tenoit assez loing d'eux pour ne les effrayer, assez près pour les pousser dans la tonnelle [D'AUB., Hist. I, 101]
    Tout cela fit entrer Alphonse et Fabrice bien avant en la tonnelle [piége] [CARLOIX, V, 10]
    Ceux-ci se mettent dans une tonnelle de laurier, où on eust trouvé de l'ombrage et du frais au plus fort de l'esté pour se garentir de la violence du soleil [, Pelerin. d'amour, t. I, p. 148]

ÉTYMOLOGIE

  • Tonneau, à cause de la ressemblance de construction ; la tonnelle, berceau, étant soutenue par des cercles en bois, qui entrent aussi, comme soutiens, dans la tonnelle filet et dans la tonnelle figure.

tonnelle

TONNELLE. n. f. Sorte de berceau de treillage couvert de verdure. Manger sous une tonnelle.

tonnelle

Tonnelle, est un boeuf ou cheval de bois peint que le chasseur poulse devant luy devers les perdrix en les approchant pour les faire entrer dedans les filets qui sont devant, laquelle façon de chasse est prohibée par les Roys de France.

Traductions

tonnelle

Laube, Altan

tonnelle

arbor, arbour, bower

tonnelle

prieel, tongewelf

tonnelle

עריס (ז)

tonnelle

emparrat, enramada, gloreita

tonnelle

laŭbo

tonnelle

pergola

tonnelle

[tɔnɛl] nfarbour (Grande-Bretagne), arbor (USA)