toquer

(Mot repris de toques)

se toquer

v.pr.(de)
Fam. Avoir un engouement très vif et soudain pour : Elle s'est toquée de son voisin s'amouracher, s'enticher

toquer


Participe passé: toqué
Gérondif: toquant

Indicatif présent
je toque
tu toques
il/elle toque
nous toquons
vous toquez
ils/elles toquent
Passé simple
je toquai
tu toquas
il/elle toqua
nous toquâmes
vous toquâtes
ils/elles toquèrent
Imparfait
je toquais
tu toquais
il/elle toquait
nous toquions
vous toquiez
ils/elles toquaient
Futur
je toquerai
tu toqueras
il/elle toquera
nous toquerons
vous toquerez
ils/elles toqueront
Conditionnel présent
je toquerais
tu toquerais
il/elle toquerait
nous toquerions
vous toqueriez
ils/elles toqueraient
Subjonctif imparfait
je toquasse
tu toquasses
il/elle toquât
nous toquassions
vous toquassiez
ils/elles toquassent
Subjonctif présent
je toque
tu toques
il/elle toque
nous toquions
vous toquiez
ils/elles toquent
Impératif
toque (tu)
toquons (nous)
toquez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais toqué
tu avais toqué
il/elle avait toqué
nous avions toqué
vous aviez toqué
ils/elles avaient toqué
Futur antérieur
j'aurai toqué
tu auras toqué
il/elle aura toqué
nous aurons toqué
vous aurez toqué
ils/elles auront toqué
Passé composé
j'ai toqué
tu as toqué
il/elle a toqué
nous avons toqué
vous avez toqué
ils/elles ont toqué
Conditionnel passé
j'aurais toqué
tu aurais toqué
il/elle aurait toqué
nous aurions toqué
vous auriez toqué
ils/elles auraient toqué
Passé antérieur
j'eus toqué
tu eus toqué
il/elle eut toqué
nous eûmes toqué
vous eûtes toqué
ils/elles eurent toqué
Subjonctif passé
j'aie toqué
tu aies toqué
il/elle ait toqué
nous ayons toqué
vous ayez toqué
ils/elles aient toqué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse toqué
tu eusses toqué
il/elle eût toqué
nous eussions toqué
vous eussiez toqué
ils/elles eussent toqué

TOQUER

(to-ké) , je toquais, nous toquions, vous toquiez ; que je toque, que nous toquions, que vous toquiez v. a.
Toucher.
J'en ai vu [des filous] d'adroits à toquer une carte.... [, Dial. d'Orat. Tubero, t. II, p. 291]
Ce mot, vieilli, reste usité dans cette locution : Qui toque l'un toque l'autre, qui offense l'un offense l'autre.
Fig. et populairement. Rendre fou, comme en touchant le cerveau. La politique l'a toqué.
Terme de typographie. Remplacer un ouvrier dans un travail.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    B. Laissons les là. - M. Ho je n'y toque ; Il n'est point de pire defroque Que de malheur à malheureux [VILL., Baillev. et Malepaie.]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre forme de toucher (voy. ce mot) ; génev. tauquer, tôquer, battre, frapper ; Berry, le cœur me toque, cette montre ne toque plus.

toquer

TOQUER. v. tr. Terme ancien qui signifiait Toucher, frapper. Il ne se dit plus guère que dans cette phrase proverbiale : Qui toque l'un, toque l'autre, Qui offense l'un, offense l'autre.

SE TOQUER signifie, familièrement, S'engouer. Il s'est toqué de cette idée, de cette femme.

Le participe passé TOQUÉ s'emploie très familièrement comme adjectif et signifie Qui a le cerveau fêlé, qui est un peu fou. Il est toqué.

Il s'emploie aussi substantivement. Un toqué. Une vieille toquée.

toquer

Toquer, Coeffer, Affuler.

Synonymes et Contraires

toquer (se)

verbe pronominal toquer (se)