toron

toron

n.m.
Assemblage de plusieurs gros fils tordus ensemble : Un câble formé de torons.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

TORON1

(to-ron) s. m.
Assemblage de plusieurs fils de caret tournés ensemble ; long faisceau composé de fils de caret, et qui a reçu un tortillement propre à le faire commettre avec d'autres torons semblables, pour en composer un cordage.
En levant l'ancre, nous trouvâmes un toron du câble coupé par le corail ; et, deux heures plus tard, le câble l'eût été entièrement [LAPÉROUSE, Voy. t. III, p. 194, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, toîr. Richelet écrit toron ou touron. Faut-il voir dans toron, câble, le toron, moulure, par une assimilation de forme ?

TORON2

(to-ron) s. m.
Terme d'architecture. Gros tore à l'extrémité d'une surface droite.

ÉTYMOLOGIE

  • Tore.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

toron

TORON. n. m. Assemblage de plusieurs fils de caret tournés ensemble, qui font partie d'une corde, d'un câble.

En termes d'Architecture, il désigne un Gros tore à l'extrémité d'une surface droite.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

toron


TORON, s. m. Assemblage de plusieurs fils tournés ensemble, qui font partie d'une corde, d'un câble.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

toron

strand

toron

strand

toron

حبلا

toron

направление

toron

Strand

toron

Strand

toron

[tɔʀɔ̃] nmstrand (of rope)
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005