torturé, ée

TORTURÉ, ÉE

(tor-tu-ré, rée) part. passé de torturer
Et sous nos yeux l'innocent Calas torturé par les bourreaux n'eût point péri sur la roue [J. J. ROUSS., Lett. à l'archev. de Paris]