touffe


Recherches associées à touffe: touffe de poils

touffe

n.f. [ du germ. ]
Assemblage serré et naturel de brins, de petits végétaux, de poils : Une touffe d'herbe. Une touffe de cheveux houppe, mèche, toupet

touffe

(tuf)
nom féminin
plante, poil ensemble de choses qui poussent les unes contre les autres une touffe de poilsd'herbe

TOUFFE

(tou-f') s. f.
Assemblage d'arbres, d'herbes, de fleurs, de plumes, etc. en quantité et rapprochés.
Des touffes de scolopendre suspendues comme de longs rubans [BERN. DE ST-PIERRE, Paul et Virg.]
Quelquefois, gravissant la mousse du rocher, Dans une touffe épaisse elle [la Muse] va se cacher [A. CHÉN., Élég. X]
Et, colosses perdus dans ses larges contours [de Babel], Les palmiers chevelus, pendant au front des tours, Semblaient d'en bas des touffes d'herbes [V. HUGO, Orientales, I]
Partie d'un bois, d'un bosquet extrêmement garnie.
Je rencontrais de temps en temps des touffes obscures, impénétrables aux rayons du soleil comme dans la plus épaisse forêt ; ces touffes étaient formées des arbres du bois le plus flexible.... [J. J. ROUSS., Hél. IV, 11]
Chevelure, toupet.
À Livry, avec sa touffe ébouriffée [de M. de Grignan] vous ne pensiez pas qu'Adonis fût plus beau [SÉV., 78]
Maladie des vers à soie.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Une tuffe de plume [DU CANGE, tufa.]
  • XIVe s.
    Quant marjolaine est bien reprise, adonc la dois arrachier par touffes et replanter à large en pots [, Ménagier, II, 2]
  • XVe s.
    Un toffel dortyes [DU CANGE, tufa.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. tufa, sorte d'étendard fait de plumes usité chez les Romains. Tufa, qui est dans Végèce, appartient à la latinité dernière et est d'origine germanique : suisse, zuffe, une poignée de quelque chose ; allem. Zopf, touffe de cheveux ; angl. top, sommet. On a dit aussi touche, qui parait provenir d'un radical différent : XVe siècle
    Retraire je me vueil es touches Des bois, ainsi que les farouches ; Car d'estre au monde j'ay grant honte [CH. D'ORL., Rondeau.]

touffe

TOUFFE. n. f. Ensemble d'herbes, de fleurs, de cheveux, de poils, etc., naturellement rapprochés. Arracher une touffe d'herbes. Une touffe de poils.

touffe

Touffe, f. penacut. Est amas espais, comme, Touffe d'arbres, qu'aucuns appellent Touche, Aggregatio arborum quae modico loci spatio continentur, neque in Syluam se profundit. et, Une touffe de cheveux, Cirrhus.

touffe

Une Touffe de bois.

touffe


TOUFFE, ou TOUFE, s. f. TOUFU, ÛE, adj. [2e e muet au 1er, lon. au 3e.] Toufe est l'assemblage de certaines chôses, qui sont en quantité et prês à prês. On le dit des arbres, herbes, fleurs, cheveux et aûtres chôses pareilles. = Toufu, qui est en toufe; garni, épais. Bois, arbre toufu: fleur, chevelûre, barbe toufûe.

Traductions

touffe

tuft, clump

touffe

bosje

touffe

Büschel

touffe

cespo, ciuffo

touffe

[tuf] nftuft