tourne-dos

TOURNE-DOS

(tour-ne-dô) s. m.
Position que l'on assigne, dans quelques halles au poisson, aux marchandes dont les denrées ne sont pas d'une entière fraîcheur.

ÉTYMOLOGIE

  • Tourner, dos. Au XVIe s. on disait tourne-dos pour poltron.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TOURNEDOS. Ajoutez :
    Terme de cuisine. Nom donné à une certaine manière d'accommoder le filet de bœuf servi en beefsteaks ; ainsi dit parce que le bœuf ainsi découpé n'est pas présenté sur la table, mais circule tout de suite derrière les convives.
    Enfin, elle se décida pour un simple tournedos, des écrevisses, des truffes, une salade d'ananas, des sorbets à la vanille [G. FLAUBERT, l'Éducation sentim. t. I, p. 371]