tourne-vent

tourne-vent

n.m. inv.
Tuyau coudé mobile au sommet d'une cheminée, empêchant que la fumée soit refoulée.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

TOURNE-VENT

(tour-ne-van) s. m.
Tuyau recourbé et mobile qu'on met au-dessus d'une cheminée, dit plus souvent aujourd'hui gueule de loup.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877