tournois

TOURNOIS

(tour-noî) adj. invar.
Il s'est dit de la monnaie qui se frappait à Tours, plus faible d'un cinquième que celle qui se frappait à Paris. Il s'est dit ensuite des livres valant vingt sous, à la différence des livres parisis qui en valaient vingt-cinq, et des sous valant douze deniers, à la différence des sous parisis qui en valaient quinze. Des sous, des livres tournois.
Substantivement.
Posséder trois bénéfices pour douze tournois, trois ducats et six carlins [VOLT., Mœurs, 127]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ou se Pierres dist que ce fust parisis qu'il presta, et li tesmoing dient que ce furent tornois ou autre monnoie [BEAUMAN., XL, 9]
    Et m'avint ainsi que, quant je arivai en Cypre, il ne me fu demouré de remenant que XII vins [240] livres de tournois, ma nef paiée [JOINV., 214]
  • XVIe s.
    Taxons et moderons leurs salaires pour chascune journée à la somme de huit sols parisis au pays de parisis, et de huit sols tournois au pays de tournois [, Gr. coust. de France, liv I, ch. 5, p. 44]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. turonensis, de la cité de Tours.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TOURNOIS. - HIST.
  • XVIe s. Ajoutez :
    Si le mary n'est riche à l'equipollent, voire beaucoup plus (car, selon l'opinion des femmes, le tournois d'elle vaut le parisis), sa femme le meprisera comme moindre qu'elle [le tournois valait un cinquième de moins que le parisis] [GUY COQUILLE, Dialogue sur les causes des miseres de la France, Œuvres, éd. de 1666, t. I, p. 427]

tournois

TOURNOIS. adj. des deux genres. Il s'est dit d'abord de la Monnaie qui se frappait à Tours et qui était plus faible d'un cinquième que celle de Paris, puis de la monnaie royale frappée sur le modèle de celle de Tours. Payer en livres tournois. Sous tournois.

tournois

Un Tournois, Vncia.

Il n'a pas un tournois vaillant, Zonam perdidit.

Dixhuit tournois ou environ, environ deux Carolus, Triobolum.

Dix tournois obole, Sestertius.

Pour trois tournois, ils, etc. Trium nummorum causa subeunt sub hasta.

tournois


TOURNOIS, adj. [Tour-noâ: 2e lon.] Nom d'une monaie ainsi apelée, parce qu'elle se batait à Tours, et qui était plus faible d'un cinquième que celle de Paris. = Livre tournois se dit aujourd'hui de la livre de compte, qui est de 20 sous, par distinction de la livre parisis, qui est de 25; mais ce mot n'est plus d'usage que dans le style des Notaires et du Palais.