tournoyer

(Mot repris de tournoyasse)

tournoyer

[ turnwɔje] v.i.
Sout. Tourner sur soi-même ou en spirale : La fumée tournoyait dans le ciel tourbillonner

tournoyer


Participe passé: tournoyé
Gérondif: tournoyant

Indicatif présent
je tournoie
tu tournoies
il/elle tournoie
nous tournoyons
vous tournoyez
ils/elles tournoient
Passé simple
je tournoyai
tu tournoyas
il/elle tournoya
nous tournoyâmes
vous tournoyâtes
ils/elles tournoyèrent
Imparfait
je tournoyais
tu tournoyais
il/elle tournoyait
nous tournoyions
vous tournoyiez
ils/elles tournoyaient
Futur
je tournoierai
tu tournoieras
il/elle tournoiera
nous tournoierons
vous tournoierez
ils/elles tournoieront
Conditionnel présent
je tournoierais
tu tournoierais
il/elle tournoierait
nous tournoierions
vous tournoieriez
ils/elles tournoieraient
Subjonctif imparfait
je tournoyasse
tu tournoyasses
il/elle tournoyât
nous tournoyassions
vous tournoyassiez
ils/elles tournoyassent
Subjonctif présent
je tournoie
tu tournoies
il/elle tournoie
nous tournoyions
vous tournoyiez
ils/elles tournoient
Impératif
tournoie (tu)
tournoyons (nous)
tournoyez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais tournoyé
tu avais tournoyé
il/elle avait tournoyé
nous avions tournoyé
vous aviez tournoyé
ils/elles avaient tournoyé
Futur antérieur
j'aurai tournoyé
tu auras tournoyé
il/elle aura tournoyé
nous aurons tournoyé
vous aurez tournoyé
ils/elles auront tournoyé
Passé composé
j'ai tournoyé
tu as tournoyé
il/elle a tournoyé
nous avons tournoyé
vous avez tournoyé
ils/elles ont tournoyé
Conditionnel passé
j'aurais tournoyé
tu aurais tournoyé
il/elle aurait tournoyé
nous aurions tournoyé
vous auriez tournoyé
ils/elles auraient tournoyé
Passé antérieur
j'eus tournoyé
tu eus tournoyé
il/elle eut tournoyé
nous eûmes tournoyé
vous eûtes tournoyé
ils/elles eurent tournoyé
Subjonctif passé
j'aie tournoyé
tu aies tournoyé
il/elle ait tournoyé
nous ayons tournoyé
vous ayez tournoyé
ils/elles aient tournoyé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse tournoyé
tu eusses tournoyé
il/elle eût tournoyé
nous eussions tournoyé
vous eussiez tournoyé
ils/elles eussent tournoyé

TOURNOYER

(tour-no-ié ; quelques-uns disent : tour-noi-ié) v. n.Il se conjugue comme employer.
Tourner en faisant plusieurs tours.
Les grands chemins qui tournoient entre des montagnes [DESC., Méth. II, 2]
Ainsi jamais il n'est la proie Du lion toujours rugissant, Qui, pour surprendre l'innocent, Tout à l'entour de lui tournoie [CORN., Imit. I, 13]
C'est comme dans une forêt, après avoir longtemps tournoyé parmi des sentiers embarrassés, se retrouver au point d'où on était parti [BOSSUET, 5e avert. 59]
Il voit les tristes bords du fleuve marécageux dont les eaux bourbeuses et dormantes ne font que tournoyer [FÉN., Tél. XVIII]
Démocrite, Épicure et Lucrèce, avec leurs atomes déclinant dans le vide, étaient pour le moins aussi enfants que Descartes avec ses tourbillons tournoyant dans le plein [VOLT., Systèmes, not.]
Les mains cherchent les mains ; soudain la ronde immense Comme un ouragan sombre en tournoyant commence [V. HUGO, Ballades, Sabbat.]
Fig. et familièrement. Biaiser, chercher des détours.
C'est en vain qu'on tournoie : il en faut venir à reconnaître le consentement à sa perte [à la damnation] [BOSSUET, Préf. sur l'instr. past. de M. de Cambrai, 20]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

REMARQUE

  • Saint-Simon l'a employé activement, au sens d'écarter :
    On n'entendait plus parler du prince Louis, depuis qu'on l'avait tournoyé et laissé de côté, [ST-SIM., 118, 32]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Contre le ciel [il] va moult bien torniant Son fort espié.... [, Ronc. p. 37]
  • XIIIe s.
    Et dirai dou roi Richart qui fu preus et hardi.... et venoit tournoyer es marches de France et de Poito [, Chr. de Rains, p. 17]
    Ou sus charbon ou sur greïlles, Ou tournoiés à grans chevilles, Comme Yxion, à tranchans roes Que maufé [les diables] tornent à lor poes [pattes] [, la Rose, 19480]
    Si te puisse tornoier fievre [, Ren. 21202]
    Ma feme het le tornoier [n'aime pas que j'aille au tournois] [, Poésies mss. avant 1300, t. III, p. 1270, dans LACURNE]
    J'irai as paiens tornoier [combattre] [, Partonop. v. 2071]
    Et se parti de Cambaluc, et ala bien quatre moys de journées vers ponent, et pour ce vous conterai tout ce que il vit en celle voie alant et tournoyant [MARC POL, p. 348]
  • XIVe s.
    Il [le renard] fuit en tournoyant [, Modus, f° X]
  • XVe s.
    Entandis que le chevalier tournoyoit au roy escossois [, Perceforest, t. II, f° 149]
    Auquel jour il seroit lui quarantiesme de nobles hommes, montez et armez chascun la lance et l'espée au poing, et icelles espées seroient rabattues et les pointes coupées, pour courre la lance contre autres quarante qui y viendroient, et puis tournoyer des dites espées [MATH. DE COUCY, Hist. de Ch. VII, p. 679, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    J'ai mieux aimé au coin d'une maison Du ciel apprendre et l'ordre et la raison.... Que, tournoyant la terre pas à pas, Voir tout le monde et ne l'entendre pas [ST GEL., 215]
    Et lui dirent qu'ilz sçavoient un chemin tournoyant que les ennemis ne gardoient point [AMYOT, Flam. 6]
    Il mect, entre l'historien et celui qui fait chose digne d'histoire, pareille difference qu'entre le heraut, ou trompette, et le tournoyant en la lice [M. DUBELL., Prol.]
    La colique se fait par une contorsion, c'est à dire que les boyaux s'entortillent et tournoyent, de sorte.... [PARÉ, XV, 65 bis.]
    Le vin se verse, et l'escumeuse couppe De main en main tournoye par la troupe [RONS., 627]
    Tournoyant et flottant dans cette mer vaste, trouble et ondoyante des opinions humaines [MONT., II, 256]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de tourner ; provenç. torneiar, tornegar, torniar ; catal. tornejar ; espagn. tornear ; ital. torniare.

tournoyer

TOURNOYER. (Il se conjugue comme BROYER.) v. intr. Tourner en faisant plusieurs tours. Dans l'endroit où vous voyez tournoyer l'eau, il y a un gouffre. Les feuilles mortes tournoyaient dans l'air.

Il signifie aussi Faire une suite de tours et de détours. Après avoir longtemps tournoyé, il retrouva son chemin.

Il signifie, figurément et familièrement, Biaiser, chercher des détours, ne pas aller droit au but. À quoi sert de tournoyer? il faut aller au but. Vous avez beau tournoyer, il faut en venir là. Il vieillit en ce sens.

tournoyer

Tournoyer, neutr. acut. Est aller en rond et tout alentour de quelque chose, Circumire, In girum ire. Et jaçoit que ce verbe importe circuit, si luy adjouste-on ces mots, tout autour, ou alentour, tout ainsi que à ce verbe Tourner, comme, L'aigle tournoye au tour du poing. L'aigle tournoye tout alentour de sa queuë espanouye. Il se prend aussi metaphoriquement pour ruser et ne vouloir venir au poinct, Fraude agere, Rem circumagere, Huc illucque instabiliter vagari, et alors y adjouste on ruser. Fouillous parlant des chiens gris, Et n'aymant pas une beste qui ruse et tournoye, mais si elle tire païs, il est impossible de veoir courir de plus vistes et meilleurs chiens.

Tournoyer à l'entour, Ambitus circa rem aliquam facere.

Tournoyer çà et là, Circumagere se.

¶ Tournoyer, ou Tournayer, jouster et courir la lance, Decurrere.

Tournoyant, Volubilis.

Tousjours tournoyant, Circinator.

En tournoyant, Flexuose, Circumeundo.

tournoyer


TOURNOYER. Voy. TOURNOIEMENT.

Synonymes et Contraires

tournoyer

verbe tournoyer
Littéraire. Tourner plusieurs fois.
Traductions

tournoyer

כרכר (פיעל)cirkelen, ronddraaien, slingeren (door) [pad], rondcirkeleneddy, swirl, twirl, whirl (tuʀnwaje)
verbe intransitif
1. voler en formant des cercles oiseaux qui tournoient au-dessus d'un champ
2. tourner sur soi-même une toupie qui tournoie

tournoyer

[tuʀnwaje] vi
[oiseau] → to wheel round, to wheel around
[danseur] → to spin, to whirl
[fumée] → to swirl around, to swirl round