tréfonds ou très-fonds

TRÉFONDS ou TRÈS-FONDS

(tré-fon) s. m.
Terme de coutume. Le fonds qui est sous le sol, et qu'on possède comme le sol même.
...Le fonds superficiel, qui ne s'use pas, et le tréfonds minéral qui n'est complétement utilisé qu'à condition d'une destruction totale [E. LAMÉ-FLEURY, Rev. des Deux-Mondes, 1er oct. 1857, p. 675]
Fig. Savoir le fonds et le tréfonds d'une affaire, la savoir parfaitement.
On y connaîtra le fonds et le tréfonds de la bonne foi des loteries [DANCOURT, Loterie, sc. 8]
Propriété. Le tréfonds était opposé au viager ou à l'usufruit.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Voirs est que li treffons de l'iretage qui est de par le [la] feme, ne pot li maris vendre [BEAUMAN., XXI, 2]
  • XIVe s.
    Lesdis religieux avoent en tout le treffons par reison de lor seignorie [DU CANGE, treffundus.]

ÉTYMOLOGIE

  • Très , et fonds.