trémater

(Mot repris de trématé)

TRÉMATER

(tré-ma-té) v. a.
Doubler les bancs de sable dits trémats. Par analogie, se dit d'un bateau qui prend les devants sur un bateau moins rapide.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TRÉMATER. Ajoutez :
  • Il s'emploie aussi neutralement.
    Le droit de trématage est une gêne pour la navigation ordinaire.... et cependant l'art. 4 de votre arrêté le concède à tout bateau porteur d'une quantité quelconque de pétrole ! n'y a-t-il point là une porte ouverte à l'abus et tout bateau porteur de quelques fûts de pétrole ne pourra-t-il point trémater ? [, Lettre de la chambre de comm. de Lille au préfet du Nord, du 31 janv. 1873, dans Arch. de la chamb. de comm. de Lille, t. X, p. 70]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Les bateliers [ordonnés pour passer la rivière] garderont run l'un envers l'autre sans entreprendre en tremater le run l'un de l'autre, sur peine de paier cinq solz parisis d'amende et de rendre à cellui qui aura esté trematé l'argent qui aura esté receu [DU CANGE, tremata.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. trema, voie, sentier, qui paraît être une altération du lat. trames, sentier.