trôler

(Mot repris de trôla)

TRÔLER

(trô-lé) v. a.
Mener, promener de tous côtés, indiscrètement et hors de propos.
V. n. Courir çà et là. Il ne fait que trôler tout le long du jour.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    [Il rêve] Que il menjoit un uef [œuf] dont autres n'avoit cure, O [avec] ses mains le trolloit parmi la terre dure [, Roman d'Alixandre]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, droler, aller çà et là ; norm. treuler, paresser ; de l'allem. trollen, trôler, rouler ; angl. to troll ; mais il y a aussi le kimry troliaw, tourner, rouler.

trôler

TRÔLER. v. intr. Courir çà et là. C'est un homme qui ne fait que trôler. Il est populaire.

trôler


TRôLER, ou TROLLER, v. act. et n. [Le 1er est de l'Acad. le 2d de Trév. Le 1er est préférable, puisque l'ô est long; tro-lé, il trôle, etc.] Actif, Mener avec soi. "Il trôle par-tout sa femme, son fils, toute sa famille. = Neutre, Aler; courir: il trôle, il ne fait que trôler tout le long du jour. — Richelet dit que ce mot n'est pas du bel usage: l'Acad. le traite de populaire. Il est bon pour le style comique, ou critique et moqueur.