traînée

traînée

n.f.
1. Trace laissée sur une surface par une substance répandue ou dans l'espace par un corps en mouvement : Il y a des traînées de boue sur le plancher. La traînée lumineuse d'une comète sillage
2. (Terme d'injure) Fam. Femme de mauvaise vie.

TRAÎNÉE

(trê-née) s. f.
Petite quantité de chose répandue sur une certaine longueur. Une traînée de blé, de plâtre.
Il y a certainement une traînée de soufre sous terre depuis Lima jusqu'à Lisbonne [VOLT., Candide, 5]
L'apparition des comètes suivies de ces longues traînées de lumière, a pendant longtemps effrayé les hommes [LAPLACE, Exp. I, 12]
Longue suite de poudre à canon, qui sert à communiquer le feu à l'amorce.
La plupart des artilleurs désespérés enclouent leurs pièces et dispersent leur poudre ; d'autres en établissent une traînée qu'ils poussent jusque sous des caissons arrêtés au loin, en arrière de nos bagages.... le feu court.... les caissons sautent [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 13]
Fig.
Le fanatisme est-il entièrement extirpé ?.... n'est-ce pas une traînée de poudre à laquelle on peut mettre un jour le feu ? [VOLT., Pol. et lég. le Cri des nations.]
Morceaux de charogne, placés de distance en distance pour attirer un loup dans un piége.
Passage fait en se traînant.
Il [le cultivateur du nopal] détruira avec soin les animaux destructeurs, dont le plus redoutable est une chenille qui fait des traînées dans l'intérieur même de la plante, et attaque l'insecte [la cochenille] en dessous [RAYNAL, Hist. phil. VI, 18]
Gens qui traînent.
Quand elle [la division de Victor] n'aperçut derrière Napoléon qu'une traînée de spectres, couverts de lambeaux, de pelisses de femmes, de morceaux de tapis.... [SÉGUR, Hist. de Nap. XI, 3]
Stolons que les plantes jettent de côté et d'autre, qui s'implantent en terre et deviennent autant de nouveaux pieds.
Terme de pêche. Espèce de ligne de fond.
Terme de tapisserie. Aiguillée de laine ou de soie, tendue sur le canevas et recouverte ensuite par un point ordinaire.
Croyez donc que tout ce qui vient de vous m'est très considérable, et que jusqu'à vos traînées de tapisseries, je suis aise de tout savoir ; si vous voulez encore des aiguilles pour en faire, j'en ai d'admirables ; pour moi j'en fis hier d'infinies, elles étaient aussi ennuyeuses que ma compagnie [SÉV., 13 oct. 1675]
Terme de menuiserie. Trait de compas fait sur le bois.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    En iceluy bois fay une traisnée d'une cuisse d'une beste nouvellement morte, et la traisne parmy celluy bois [, Modus, f° LXX]
  • XVe s.
    C'est une qu'on dit la rusée, Print cest amy et l'emmena, Affin d'en faire sa trainée Par voye indeue et diffamée [COQUIL., Plaidoy.]
    Il me semble bien petit pour y mettre vos robes à l'aise sans les froisser, attendu les grandes et longues trainées qu'on fait aujourd'hui [LOUIS XI, Nouv. XXVII]
  • XVIe s.
    À l'aultre foys, faisoit une trainee de pouldre de canon, et mettoyt le feu dedans [RAB., Pant. II, 16]
    Ce qu'il avoit dit rondement en peu de paroles, le truchement leur interpretoit et redisoit par une longue circuition et grande trainée de langage [AMYOT, Cat. 25]
    Tout cela se finissoit puis après en une trainée de putains, d'instrumens de musique.... [ID., Crass. 71]

ÉTYMOLOGIE

  • Traîné.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TRAÎNÉE. - HIST.
  • XVIe s. Ajoutez :
    [Une jatte] toute pleine d'eau seigneuse, tripes, amers, escailles de poissons [jetés sur la robe d'un amoureux ridicule], si à point que vous l'eussiez dit estre une traînée [appât disposé en traînée] pour les escoufles et pyes [, Œuvres facétieuses de Noël Du Fail, Paris, 1874, t. I, p. 130]

traînée

TRAÎNÉE. n. f. Petite quantité de certaines matières, telles que le blé, la farine, le plâtre, la poudre, répandues en longueur sur le sol. Le sac de plâtre s'est troué et a fait une longue traînée sur le chemin. Une traînée de sang. Par analogie, Les étoiles filantes laissent derrière elles une traînée de lumière.

En termes de Chasse, il se dit de la Trace qu'on fait avec des morceaux de charogne, pour attirer un loup dans le piège par l'odeur. Les vieux loups ne se prennent pas à la traînée.

En termes de Pêche, il se dit d'une Sorte de ligne de fond.

Dans le langage populaire il désigne une Fille des rues.

trainée

Trainée, f. penacut. Mot usité en la chasse des Loups, quand on leur faict train de quelque charongne pour les attraire au piege.

Synonymes et Contraires

traînée

nom féminin traînée
Trace laissée sur une surface.
bavure, marque, trace, zébrure -familier: dégoulinade.
Traductions

traînée

trail, smearlijn, slet, spoorProstituiertescia, strisciaTræk드래그Draลาก (tʀene)
nom féminin
longue trace traînée de sang

traînée

[tʀene] nf
(= trace) → streak, trail
comme une traînée de poudre [se répandre, se propager] → like wildfire
La nouvelle de leur mariage s'est répandue comme une traînée de poudre → News of their marriage spread like wildfire.
(= femme) → slut >
train électrique nm (= jouet) → (electric) train set