tracas

tracas

[ traka] n.m.
(Surtout pl.) Souci momentané, dû surtout à des ennuis matériels : Les petits tracas de la vie quotidienne difficulté

tracas

(tʀaka)
nom masculin
souci, le plus souvent d'ordre matériel les petits tracas de la vie quotidienne

TRACAS

(tra-kâ) s. m.
Mouvement accompagné d'embarras, le plus souvent pour des choses de peu d'importance.
Mais ne saurai-je point pourquoi, tout ce tracas ? Pourquoi tant de détours [HAUTEROCHE, Soup. mal apprêté, sc. 1]
Tout ce tracas qui suit les gens que vous hantez [MOL., Tart. I, 1]
Ce petit tracas de dame d'honneur, dont elle [Mme de Richelieu] s'acquittait si bien, est tout dérangé [SÉV., 6 avr. 1680]
Se dit populairement du métier qu'on fait. Je fais tout doucement mon petit tracas.
Tes choux, tes aulx, enfin tout ton tracas [LA FONT., Jum.]
Je ne suis pas si aise, et je la [ma vie] gagne à faire le tracas des maisons [MARIV., Pays parv. 2e part.]
Fig. Petits embarras.
L'affaire du salut va avant les tracas du ménage [LE P. SIM. MARS, Myst. du roy. de Dieu, p. 429, dans POUGENS]
Les Levantins en leur légende Disent qu'un certain rat, las des soins d'ici-bas, Dans un fromage de Hollande Se retira loin du tracas [LA FONT., Fabl. VII, 3]
Ce qu'on recherche.... c'est le tracas, qui nous détourne d'y penser [à notre malheureuse condition] et nous divertit [PASC., Pens. IV, 2, édit. HAVET.]
Le tracas de la dévotion [SÉV., 15 janv. 1674]
Je ne pense pas que vous me soupçonniez d'être moins lasse que vous de tout ce qui s'appelle tracas, tracasseries, tracassiers [Mme DU DEFFANT, Corresp. t. I, p. 312, dans POUGENS]
J'avais plusieurs écrits commencés, j'en fis la revue ; j'étais assez magnifique en projets ; mais, dans les tracas de la ville, l'exécution jusqu'alors avait marché lentement [J. J. ROUSS., Confess. IX]
Espace vide dans les planchers d'une raffinerie de sucre.

ÉTYMOLOGIE

  • Substantif verbal de tracasser.

tracas

TRACAS. n. m. Mouvement accompagné d'embarras, le plus souvent pour des choses de peu d'importance. Il y a bien du tracas dans cette maison. Il est dans le tracas du déménagement. Il vieillit en ce sens.

Il s'emploie aussi figurément et signifie Souci, peine, fatigue. Le tracas des affaires. Les tracas du ménage. Il est familier dans les deux sens.

tracâs


TRACâS, s. m. TRACASSER, v. n. et act. TRACASSERIE, s. f. TRACASSIER, IèRE, adj. et s. m. et f. [Trakâ, kacé, ceri-e, cié, ciè-re: 2e lon. au 1er; 3e e muet au 3e, é fer. au 2d. et au 4e, è moy. et long au 5e.] Trâcas, moûvement acompagné de trouble, d'embârrâs. "Il y a bien du tracâs dans cette maison. = Fig. st. famil. "Le tracâs du monde, des afaires: se retirer du tracâs. = Tracasser, neutre; s'agiter pour peu de chôse. "Il ne fait que tracasser: il tracasse sans-cesse. = Actif, Inquiéter, tourmenter. "Cet homme tracasse tout le monde. — Et en sous entendant le régime. "Ne le recevez pas dans votre société., il ne fera que tracasser. LA TOUCHE dit qu'il ne l'a jamais oui dire dans ce sens là: l' Acad. le met sans remarque, excepté qu'elle l'atribue au style familier. = Tracasserie est 1°. Chicane, mauvais incident: "Il m'a fait une tracasserie à laquelle je ne devais pas m' atendre. = 2°. Discours, raport propre à brouiller les gens, les uns avec les aûtres: "Il pâsse sa vie à faire des tracasseries. — L'Acad. avait dabord omis ce mot: elle l'a mis dans les dern. édit.
   J'ai peu de goût, Monsieur, pour la tracasserie.
       PALISSOT.
  Tout languit, tout est mort sans la tracasserie,
  C'est le ressort du monde et l'âme de la vie.
       Le Méchant.
= TRACASSIER, qui tracasse. Il se dit dans les deux sens de tracasserie: "C'est un tracassier, qui ne fait que de mauvaises dificultés dans les afaires. = C'est un tracassier, un brouillon. C'est une tracassière, une bavarde, une indiscrète, qui n'est propre qu'à mettre le désordre par-tout où elle se troûve.
   REM. Bouhours remarque qu'on ne dit ces mots que dans le style familier. Richelet dit que tracassier et tracassière sont bâs: c'est trop dire. Ils ne sont pas à la vérité du style noble; mais ils sont du style simple et médiocre. L'Acad. les admet pour la conversation. Trév. dit, tracasser sa vie, se doner de la peine, s'intriguer pour gâgner sa vie. L'Acad. ne le met pas.

Synonymes et Contraires

tracas

nom masculin tracas
Ce qui donne du souci.
Traductions

tracas

בלבול מוח (ז), דאגה (נ), כאב ראש (ז), דְּאָגָה, כְּאֵב רֹאשׁ

tracas

kopzorg

tracas

worry, fuss

tracas

Ärger

tracas

starostí

tracas

[tʀaka] nmworry no pl
se faire du tracas → to worry
Je n'ai pas un caractère à me faire du tracas → I'm not a worrier., I'm not one to worry about things.