trachée-artère


Recherches associées à trachée-artère: larynx, poumons, tranchée

trachée-artère

[ traʃeartɛr] n.f. (trachées-artères).
Vx Trachée.

TRACHÉE-ARTÈRE

(tra-chée-ar-tê-r' ; Richelet recommande de prononcer tra-kée-artère ; aujourd'hui les anatomistes disent trachée) s. f.
Terme d'anatomie. Canal communiquant du larynx aux bronches et servant au passage de l'air. On dit aussi, par abréviation, trachée.
Si on souffle avec force dans la trachée de quelque animal mort, on rendra des sons qui différeront peu de ceux que l'animal rendait [BONNET, Ess. psych. XVII, 25]
Descartes a dit : l'artère trachée, Fœtus, 2.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La trachée-artère, appellée vulgairement la canne du poulmon [PARÉ, VI, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, raboteux, et, artère, à cause que les plus anciens anatomistes, qui croyaient les artères pleines d'air, assimilant à une artère le conduit qui va du larynx au poumon, le nommèrent raboteux en raison des anneaux qui le composent.

trachée-artère

TRACHÉE-ARTÈRE. n. f. T. d'Anatomie. Canal communiquant du larynx aux bronches et servant au passage de l'air pendant l'aspiration et l'expiration. La trachée-artère est placée devant l'oesophage.

trachée-artère


TRACHÉE-ARTèRE, s. f. C'est le nom du Canal, qui porte l'air aux poumons. Richelet veut qu'on prononce trakée-artère. On prononce trachée à la française.

Traductions

trachée-artère

luchtpijp

trachée-artère

[tʀaʃeaʀtɛʀ] nfwindpipe, trachea