tragédien, ienne

TRAGÉDIEN, IENNE

(tra-jé-diin, diè-n') s. m. et f.
Acteur, actrice tragique. Un grand tragédien. Une admirable tragédienne.
Auteur de tragédies (sens peu usité ; on dit plutôt un tragique).
Apprends qu'un bon tragédien est très propre à être un très bon historien, parce qu'il faut dans toute histoire une exposition, un nœud, un dénoûment et de l'intérêt [VOLT., Mél. litt. Lett. de la Visclède.]

REMARQUE

  • Au XVIIe siècle, tragédien n'était pas usité au sens d'acteur tragique.
    Aussi voyons-nous qu'on se sert indifféremment de ce mot de comédie, pour qualifier tous les divertissements du théâtre ; on n'a jamais dit : les tragédiens, ni allons à la tragédie [LA FONT., Psyché, I, p. 92]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les chantres, menestriers, tragediens et commediens, tous par ordre, y exercerent leur mestier [J. D'AUTON, Ann. de Louis XII, p. 170, dans LACURNE]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TRAGÉDIEN. - HIST. Ajoutez : XVe s.
    Picardie, Champaigne et Occident Doivent, pour plorer, acquerre Tragediens, Arethusa requerre Qu'en eaue fut par plour convertie [E. DESCH., Poés. mss. f° 44, 3e col.]