traitable

traitable

adj.
Que l'on peut traiter : Des informations traitables par ordinateur. Une maladie traitable.

TRAITABLE

(trè-ta-bl') adj.
Doux, maniable, facile.
Que le son d'un écu rend traitables à tous [CORN., Ment. I, 1]
Il faut, parmi le monde une vertu traitable ; à force de sagesse, on peut être blâmable [MOL., Mis. I, 1]
Je vous demande pardon, mon cousin, je ne suis pas si traitable sur son absence [de ma fille] que sur la vôtre [SÉV., à Bussy, 19 mai 1677]
Votre bise est-elle traitable ? [ID., 24 sept. 1675]
Louis même, dont la constance ne peut vaincre ses justes douleurs, les trouverait plus traitables dans cette pensée [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Aujourd'hui, vieux lion, je suis doux et traitable [BOILEAU, Épît. v.]
C'est le privilége de tous les arts de rendre les hommes plus traitables [VOLT., Russie, anecdotes.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    D'or et d'argent, porce qu'il ierent [étaient] Traitable et precieus, forgierent Et vasselmentes et monnoies [, la Rose, 9676]
  • XVe s.
    Ces paroles douces et traitables amoliirent grandement la pointe de l'ire que l'empereur avoit [FROISS., II, III, 93]
  • XVIe s.
    Quoyque j'eusse la santé ferme et entiere et quant et quant un naturel doulx et traictable [MONT., I, 195]
    Ceulx qui nous desconseillent les femmes riches, de peur qu'elles soient moins traictables et recognoissantes [ID., II, 84]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. tractable ; esp. tratable ; ital. trattabile ; du lat. tractabilem, de tractare, traiter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • TRAITABLE. Ajoutez : - HIST. XIIe s.
    À toz bons ert [Jesus sera] dous et traitables, Et au [sic] mauvès espoentables [MACÉ, Bible en vers, f° 108, 2e col.]

traitable

TRAITABLE. adj. des deux genres. Qui est accommodant, maniable. Il est fort traitable. Je ne veux point d'affaire avec cet homme-là, il n'est pas traitable.

traitable


TRAITABLE, adj. TRAITANT, s. m. TRAITE, s. f. TRAITÉ, s. m. [Trètable, tan, te, té: 1re è moy. 2e lon. au 2d, e muet au 3e, é fer. au 4e.] Traitable, doux; avec qui l'on peut aisément traiter. "Esprit doux et traitable: "Cet homme n'est pas traitable.
   Ah, si cet homme là ne le rend pas traitable.
   Il faut que son orgueuil soit un mal incurable.
       Dest. Le Glor.
"Il a reconnu par sa propre expérience que Lucius n'étoit pas si traitable, et que ce n'étoit pas ma faute, si je n' avois pas réussi. L'Ab. de Mongault, Let. de Cic. à Attic.
   TRAITANT, celui qui se charge du recouvrement des impositions, à certaines conditions, réglées par un traité. "On écrit beaucoup contre les Traitans, souvent sans raison. "Les Traitans ont beaucoup gâgné sur cette afaire.
   TRAITE est, 1°. étendûe de chemin qu'on fait sans s'arrêter. "Aler d'un lieu à un aûtre tout d'un traite. "Il y a une bone, une longue traite d'ici là. = 2°. Transport de marchandises, qu'on tire d'un endroit, pour les porter dans un aûtre. "On a permis la traite des blés. Faire la traite des Nègres. = 3°. Comerce des Banquiers qui tirent des lettres de change de place en place. = 4°. Certain droit, qu'on lève sur les marchandises qui sortent du Royaume, ou qui y entrent. "Les Traites foraines, domaniales, etc. Comis à la recette des Traites.
   TRAITÉ, ouvrage, où l' on traite de quelque art, de quelque science, de quelque matière particulière. Traité de la Sphère, de Physique, de Mathématique. Traité de la Grâce. = 2°. Convention sur quelque afaire importante. Traité d' alliance, de comerce, de paix. "Traité que les Fermiers font avec le Roi.

Synonymes et Contraires

traitable

Traductions

traitable

tratable

traitable

curabile

traitable

behandlingsbara

traitable

[tʀɛtabl] adj [sujet] → manageable