traite


Recherches associées à traite: traitre

traite

n.f.
1. Action de traire : La traite des vaches mulsion
2. Distance qu'on parcourt sans s'arrêter : Nous avons fait une longue traite chemin, parcours
3. Dans la langue juridique, effet de commerce ; lettre de change.
D'une traite ou d'une seule traite,
sans s'arrêter en chemin : Faire le trajet d'une traite ; fig., sans interruption : Il a débité sa tirade d'une seule traite.
Traite des Blanches,
forme d'esclavage consistant à détourner des femmes pour les prostituer.
Traite des Noirs,
trafic des esclaves sur les côtes de l'Afrique, pratiqué par les Européens du xvie au xixe s.

TRAITE

(trè-t') s. f.
Action de tirer, de transporter certaines marchandises d'une province à une autre, ou d'un État à un autre. On a permis la traite des blés. Il s'est fait de grandes traites de vins.
Accordant tout ce qu'on leur demandait pour la traite des grains de leur ville [PELLISSON, Lett. hist. t. II, p. 279]
En particulier, trafic que font les bâtiments de commerce sur les côtes d'Afrique. Ce bâtiment fait la traite ; il va en traite ; il est en traite. Se disait autrefois de tout commerce d'échange qui se faisait avec des peuples sauvages La traite des nègres, et, absolument, la traite, l'achat et la vente d'esclaves noirs. La traite est abolie.
La première concession pour la traite des nègres est du 11 novembre 1673 [VOLT., Dict. phil. Esp. des lois.]
Voilà donc la traite des noirs établie entre l'Europe et l'Afrique trente ans avant l'existence de Las Casas, qui naquit en 1474 [GRÉGOIRE, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. IV, p. 48]
Traite des blancs, nom qu'on donne quelquefois à l'industrie des agents de remplacement militaire. On le donne aussi à la conduite de certains industriels qui profitent de la faiblesse et de l'ignorance des personnes qui sont sous leur dépendance, pour s'attribuer entièrement le produit de leur travail.
Se dit du commerce des banquiers. Ce qui caractérise une lettre de change, c'est la traite de place en place. La lettre de change elle-même. Faire accepter des traites. Il a des traites sur Bordeaux. Traites et remises, un des comptes généraux du grand-livre, qui a pour objet l'entrée et la sortie des lettres de change et billets d'un négociant.
Chemin fait par mer, traversée (sens vieilli).
Il fallut se résoudre à partir de ces lieux.... Après huit jours de traite, un vaisseau de corsaires, Ayant pris le dessus du vent, Les attaqua.... [LA FONT., Fianc.]
Étendue de chemin qu'un voyageur fait d'un lieu à un autre sans se reposer.
Les gens du carrosse, qui, ayant une grande traite à faire, s'étaient levés de bonne heure [SCARR., Rom. com. II, 9]
Adieu, dit le renard, ma traite est longue à faire [LA FONT., Fabl. II, 15]
D'où, continuant notre traite du même train, nous allâmes coucher à la ville de Daroca [LESAGE, Estev. Gonz. 23]
Aussitôt Candide selle les trois chevaux ; Cunégonde, la vieille et lui font trente milles d'une traite [VOLT., Candide, 9]
En payant dix sols par cheval pour chaque traite de quatre lieues [ID., Mœurs, 94]
Fig.
[Il] Ronfle toujours, fait la nuit d'une traite [LA FONT., Gasc.]
Absolument. C'est une traite, il y a une traite, se dit pour exprimer que la distance d'un lieu à un autre est assez considérable.
L'action de traire le lait.
Le produit d'une traite faite avec soin et reçue successivement dans quatre vases donne véritablement quatre espèces de lait ; le premier est le plus séreux ; le second produit l'est moins ; le troisième encore moins ; et le quatrième contient une très grande quantité de crème [FOURCROY, Conn. chim. t. IX, p. 391]
Anciennement, droit levé sur les marchandises qui sortaient du royaume, ou qui y entraient, ou qui passaient d'une province à une autre. On payait la traite des marchandises en Bretagne, en Dauphiné. Traite foraine, droit qui se levait sur toutes les marchandises qui entraient dans le royaume. Traite domaniale, augmentation d'impôt sur quatre marchandises particulières, blé, vin, toile et pastel, lorsqu'elles étaient transportées hors du royaume.
Ancien terme de monnaie. Tout ce qui fait la diminution de la valeur intrinsèque des espèces monnayées. La traite comprenait le seigneuriage, le brassage et les remèdes de poids et de loi.
Bord du plein, sur lequel les tanneurs mettent leurs peaux pour les égoutter.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Item a voulu et ordonné quatre traites de messes estre celebrées pour le remede et salut de son ame [DU CANGE, tractus.]
    Au tiers coupplet, tu fais comparaison des tyrans de jadis et des gens horribles, lesquels, par traite de temps.... l'on a souvent amollis [G. CHASTEL., Exp. sur vérité.]
    Nous faisions grandes traites et longues, et beuvions eau orde et non courante [COMM., VIII, 7]
  • XVIe s.
    Ce qu'un cheval peult faire de chemin en un jour, tout d'une traicte [MONT., III, 95]
    Si l'on garde au marchand son privilege antique, S'il a la traicte libre.... [DU BELLAY, VIII, 47, verso.]
    Il pensa d'aguerrir son armée par le chemin, et endurcir les gens à la peine, les faisant courir en toutes sortes, faire de grandes et longues traittes.... [AMYOT, Marius, 22]
    Que lesdits sergents, à traicte [poursuite] d'autruy pour debte à cognoistre, ne pourront ceux sur qui telles traictes se feront, apprehender [, Coust. génér. t. I, p. 794]

ÉTYMOLOGIE

  • Féminin de trait 1, au sens de tiré.

traite

TRAITE. n. f. Parcours qu'un voyageur fait d'un lieu à un autre sans s'arrêter, sans se reposer. Aller tout d'une traite d'un lieu à un autre. Il fit dix lieues d'une traite, d'une seule traite. Faire une longue traite.

Il se dit aussi du Transport de certaines marchandises, telles que blés, vins, etc., d'une province à une autre, ou d'un État à un autre. Il s'est fait de grandes traites de vins. On a permis la traite des blés.

Il se dit particulièrement, et plus ordinairement, du Trafic que font des bâtiments de commerce sur les côtes d'Afrique, en échangeant leurs marchandises contre de l'ivoire, de la gomme, de la poudre d'or, etc. Ce bâtiment fait la traite.

Traite des nègres, traite des noirs et absolument Traite, Commerce des esclaves noirs. La traite des noirs est interdite.

TRAITE s'est dit aussi de Certains droits qu'on levait sur les marchandises qui sortaient du royaume, ou qui y entraient, ou même qui passaient d'une province dans une autre. On payait la traite des marchandises en Bretagne, en Dauphiné.

Il se dit aussi d'une Lettre de change qu'un banquier tire sur un de ses correspondants, un commerçant sur celui à qui il a fourni une marchandise. Il a plusieurs traites sur Bordeaux. Faire traite sur quelqu'un. Cette traite est acceptée. Une traite protestée.

Il se dit aussi de l'Action de traire les vaches. L'heure de la traite. Traite mécanique.

traité

TRAITÉ. n. m. Ouvrage didactique où l'on traite de l'ensemble d'un certain art, d'une certaine science, de quelque matière particulière, en en examinant toutes les diverses parties. Traité de mathématiques, de minéralogie, de physique. Traité de la sphère. Traité de morale, de législation. C'est un traité très savant, très méthodique.

Il signifie aussi Convention solennelle faite entre des États. Traité de paix. Traité de commerce. Traité d'alliance. Les traités de Westphalie. Le traité d'Amiens. Négocier un traité. Conclure, signer, ratifier un traité. Rompre un traité. Contrevenir à un traité. Violer un traité. Se reposer sur la foi des traités.

Il signifie encore Convention des particuliers entre eux ou avec l'administration. Le traité que les entrepreneurs ont fait avec le gouvernement. Cela n'est pas dans son traité, dans le traité qu'il a fait. Il a conclu un traité avantageux, un traité ruineux. Un traité frauduleux. Les articles du traité. Une des conditions, une des clauses de notre traité.

traite

Traite, Apres longue traite de gens.

Synonymes et Contraires

traite

nom féminin traite
Vieux. Étendue de chemin.
Traductions

traite

חליבה (נ), ממשך (ז), שטר פירעון (ז)άρμεγμα, συναλλαγματικήtraffic, draftcambiale, lettera di cambio, rata, tirata, tratta, trattato (tʀɛt)
nom féminin
1. en une seule fois, sans s'arrêter
2. action de traire un animal la traite des vaches
3. trafic, commerce traite des blanches

traite

[tʀɛt] nf
(COMMERCE)draft
(AGRICULTURE)milking
(= trajet) d'une traite, d'une seule traite → without stopping, without stopping once