tramé, ée


Recherches associées à tramé, ée: toile de fond

TRAMÉ, ÉE

(tra-mé, mée) part. passé de tramer
Dont la trame est passée entre les fils de la chaîne. Une étoffe tramée d'or, d'argent. Fig.
Le ciel, qui les avait l'un pour l'autre formés, Voulut que d'un même or leurs jours fussent tramés [RAC., Poés. div. la Nymphe de la Seine.]
Fig. Comploté.
Le 19 d'avril 1416, on découvrit une conspiration tramée dans Paris par le duc de Bourgogne [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuv. t. v, p. 171]