tranchefile

TRANCHEFILE

(tran-che-fi-l') s. f.
Terme de relieur. Petit morceau de papier ou de parchemin, entouré de soie ou de fil, et qui se met au haut et au bas du dos d'un livre qu'on relie, afin de tenir les cahiers assemblés, et de résister à l'effort de la main qui tire un livre d'entre d'autres livres rangés sur un rayon de bibliothèque.
Ce petit ornement qu'on nomme tranchefile, Maintient la coiffe ferme, au livre très utile [LESNÉ, la Reliure, p. 65]
On trouve aussi dans les livres techniques tranchefil au masculin.
C'est aussi sur le tranchefil que s'attache le ruban qu'on nomme sinet, [, Dict. des arts et métiers, Relieur]
Couture en forme de bordure, dans l'intérieur des souliers.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    C'est [la douane] une tranchefile propre à estrangler le plus riche marchand de France [FROUMENTEAU, Finances, f° 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Trancher, et file.

tranchefile

TRANCHEFILE. n. f. T. de Reliure. Petit rouleau de papier ou de parchemin, qui est recouvert de soie ou de fil, et qui se met aux deux extrémités du dos d'un livre relié, pour tenir les cahiers assemblés et renforcer cette partie de la reliure.

tranchefile


TRANCHEFILE, s. f. TRANCHELARD, s. m. [1re lon. 2e e muet.] Ce sont deux composés de Tranche. Le premier comme substantif; le 2d comme présent du verbe trancher. = Le premier se dit d'un petit rouleau de papier ou de parchemin, qui est recouvert de soie ou de fil, que le Relieur met aux deux extrémités du dôs d'un livre, pour tenir les caïers assemblés et servir d'ornement. "Tranchefile double, ronde, etc. = Le second se dit d'un couteau à lame fort mince, et dont les Cuisiniers et les Rotisseurs se servent pour couper des tranches de lard.