translater

(Mot repris de translatée)

TRANSLATER

(tran-sla-té) v. a.
Terme qui vieillit. Traduire d'une langue en une autre. Il ne se dit plus guère qu'avec un sens de dénigrement.
Or entends-moi ; c'est que le petit homme Que tu connais et dont on peut prêcher : L'esprit est prompt, mais infirme est la chair, A translaté de la langue espagnole, N'a pas longtemps, comédie tant folle ; Don Francisco de Royas est l'auteur ; Et Paul Scarron, comme ai dit, translateur [SARRASIN, Épigr.]
Je ne sais quel translateur du XVIe siècle a translaté ainsi ces vers de Virgile.... [VOLT., Dict. phil. Puissance.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Translatée [transportée] est glorie de Israel, kar l'arche est prise [, Rois, p. 17]
  • XIIIe s.
    Mes or l'a uns mestres trovée, Qui l'a translatée en romanz [, Ren. 20495]
  • XIVe s.
    Je Nicole Oresme, doyen de l'eglise nostre Dame de Rouen, propose de translater de latin en françois aucuns livres.... [ORESME, Eth. Prolog.]
  • XVIe s.
    Voz parolles, translatées de baragouin en françoys, veulent dire que je me marie hardiment [RAB., Pant. III, 34]
    Tantost après la mort de Salomon, la majesté du royaume d'Israel fut abbatue pour la plus grande partie, et translatée à un homme privé [CALV., Instit. 379]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. translatar ; espagn. trasladar. ; ital. traslatare ; du lat. translatus, transporté, de trans, au delà, et latus, porté.

translater

TRANSLATER. v. tr. Traduire d'une langue en une autre. Il est vieux.

translater

Translater quelques autheurs Grecs, ou tourner en autre langage, Graecos authores transferre, voyez Tourner, et Traduire.

Translaté, Translatus. Cic.

Estre translaté d'une cité en une autre, et perdre le droict de la premiere, Mutari ciuitate.

translater


TRANSLATER, v. act. TRANSLATEUR, s. m. Traduire, Traducteur. = Dès le comencement du siècle, le Dict. de Trévoux les traite de vieux mots. Richelet les relègue dans le vieux burlesque et le comique: l'Académie dit qu'il sont vieux. = Quelques Auteurs modernes les emploient encôre dans le style plaisant, moqueur ou comique. "On m'aportoit tous les matins quelques lignes de votre écriture, et l'on venoit le soir me demander, avec humeur, à voir comment je les avois translatées en françois. Linguet. "Une histoire de Charles V (en anglois) translatée par un Affilié de la Philosophie, a tourné toutes les têtes frivoles de Paris. Id. Il emploie ailleurs translateur, dans le même goût. — M. Formey s'en sert três-sérieusement. "Un emploi important, celui de translateur au Sénat. Et M. l'Abé de Fontenai: "Le translateur paroit avoir plutôt produit que traduit. — C'est un éloge: pourquoi donc ne pas dire traducteur?

Traductions

translater

translate