transmis, ise

TRANSMIS, ISE

(tran-smî, smi-z') part. passé de transmettre
Qu'on a fait passer d'un lieu dans un autre.
Les rayons transmis dans du verre à un certain angle [VOLT., Phil. newt. II, 7]
Fig.
Je connais une autre mère [Mme de Sévigné elle-même] qui ne se compte pour guère.... qui est toute transmise à ses enfants [SÉV., 26 juin 1680]
Le droit de commander n'est plus un avantage Transmis par la nature ainsi qu'un héritage [VOLT., Mér. I, 3]