transpirable

TRANSPIRABLE

(tran-spi-ra-bl') adj.
Qui peut sortir par la transpiration. Par lequel la transpiration peut avoir lieu. Membrane transpirable.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le vray cuir [derme] est poreux et transpirable [PARÉ, I, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Transpirer.

transpirable

TRANSPIRABLE. adj. des deux genres T. didactique. Qui peut sortir par la transpiration. Il est très-peu usité.

transpirable


TRANSPIRABLE, adj. TRANSPIRATION, s. f. TRANSPIRER, v. n. Ils expriment la sortie imperceptible des humeurs par les pôres de la peau. "Humeur transpirable, qui peut sortir par la transpiration. "Faire de l'exercice pour faciliter la transpiration. "L'insensible transpiration, ou la transpiration insensible. = Transpirer se dit et des humeurs qui sortent du corps par les pôres, et des corps, de la peau, par où sortent ces humeurs. "Les humeurs transpirent au travers de la peau. "Les animaux, qui transpirent beaucoup, s'en portent mieux. " = Au Fig. Il se dit comme verbe impersonel. "Il transpire quelque chôse de cette négociation: on comence à en découvrir quelque chôse.
   REM. Mallebranche emploie transpirer, comme réciproque passif: il est toujours neutre. "Il se transpire plus d'humeurs par les pores imperceptibles des artères et de la peau, qu'il n'en sort par les autres passages du corps. On doit dire: il transpire plus d'humeurs, etc. = Le P. Sicard parle de vases d'une terre subtile et transpirante. Quand cet adjectif verbal serait en usage, il serait mal employé dans cette phrâse; car ce n'est pas le vase qui transpire, mais l'eau à travers le vase. Transpirer, dans ce sens, ne se dit que du corps des animaux.