trapu, ue

TRAPU, UE

(tra-pu, pue) adj.
Gros et court, en parlant des personnes et des animaux.
Trapu, courtaud, mais bien pris dans sa taille [DUCERCEAU, Poés. Avénem. du messager.]
Quoiqu'elle [la marmotte] ne soit pas tout à fait aussi grande qu'un lièvre, elle est bien plus trapue, et joint beaucoup de force à beaucoup de souplesse [BUFF., Quadrup t. III, p. 7]
Ils [les Lapons] sont très petits, trapus quoique maigres ; la plupart n'ont que quatre pieds de hauteur, et les plus grands n'en ont que quatre et demi [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. v, p. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. trape ; Dauphiné, trapet ; Lyon, trapet ; de trape, trapu, qu'on trouve très employé au XVIe siècle. On a indiqué le gaélique tarp, tas, monceau. Un adjectif conviendrait mieux, dit Diez ; et il donne la préférence à l'anc. haut-allemand taphar, tapar, pesant, considérable.