traversier, ière

TRAVERSIER, IÈRE

(tra-vèr-sié, siè-r') adj.
Qui traverse. Rue traversière. Flûte traversière, flûte dont on joue en la mettant presque horizontalement sur les lèvres, dite aussi flûte allemande, ou, simplement, flûte.
Il sifflait les petites flûtes [les imitait en sifflant], il roucoulait les traversières, criant, chantant, se démenant comme un forcené [DIDER., le Neveu de Rameau.]
Terme de marine. Vent traversier, ou, substantivement, le traversier.
Le traversier est un terme dont on se sert dans cette mer [Méditerranée], qui signifie le vent qui entre directement par l'embouchure d'un port ou d'une rade où l'on est mouillé, et contre lequel on se précautionne, étant ordinairement le plus à craindre, [, Portulan de la Méditerranée, dans JAL]
S. m. Traversier, verge qui forme la croix du haut d'une bannière. Nom que les tisserands donnent à des bâtons qui soutiennent plusieurs cordes, et qui opèrent la communication des marches avec les lames.
Traversier, sorte de pinnule mobile qu'on nomme plus ordinairement curseur.
Terme de marine. Traversier, nom d'un petit navire en usage au XVIIe siècle, et servant aux petites traversées, au cabotage et quelquefois à la pêche.
Comme il importe qu'ils [des gardes de marine de Rochefort] arrivent promptement audit port de Brest, ne manquez pas de les faire embarquer sur un traversier, [, Seignelay à Demuyn, 1679, dans JAL]
On dit aussi : barque traversière.
S. f. Traversière, cordage fixé au diamant d'une ancre, pour la traverser. Cordages qui, dans les ponts militaires, retiennent les corps de support flottants entre eux ou à la rive.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Par les filets droits il se fait attraction, et par les traversiers il se fait expulsion [PARÉ, I, 8]
    Ores qu'ils eussent la fortune rebourse et traversiere à leurs desseins [PASQUIER, Rech. III, p. 250, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Traverser. La flûte traversière a été nommée de la position qu'on lui donne. Flûte (voy. ce mot) était d'abord un nom générique, et s'appliquait aux hautbois, aux clarinettes, aux bassons, etc qui tous se jouent en avant. Ces instruments ayant tous des noms, la flûte nommée d'abord allemande, du pays où elle avait pris naissance, puis nommée traversière, a ensuite pris exclusivement le nom de flûte ; de sorte que c'est toujours de la flûte traversière qu'on parle quand on nomme la flûte.