traverser

(Mot repris de traversions)
Recherches associées à traversions: traverse

traverser

v.t.
1. Passer d'un côté à l'autre : Traverser la rue. Traverser la rivière sur le pont franchir
2. Passer à travers ; pénétrer : La pluie a traversé mon manteau transpercer
3. Passer par ; vivre dans : Nous avons traversé des moments difficiles.
Traverser l'esprit,
se présenter à la pensée d'une façon inopinée ou fugitive.

traverser


Participe passé: traversé
Gérondif: traversant

Indicatif présent
je traverse
tu traverses
il/elle traverse
nous traversons
vous traversez
ils/elles traversent
Passé simple
je traversai
tu traversas
il/elle traversa
nous traversâmes
vous traversâtes
ils/elles traversèrent
Imparfait
je traversais
tu traversais
il/elle traversait
nous traversions
vous traversiez
ils/elles traversaient
Futur
je traverserai
tu traverseras
il/elle traversera
nous traverserons
vous traverserez
ils/elles traverseront
Conditionnel présent
je traverserais
tu traverserais
il/elle traverserait
nous traverserions
vous traverseriez
ils/elles traverseraient
Subjonctif imparfait
je traversasse
tu traversasses
il/elle traversât
nous traversassions
vous traversassiez
ils/elles traversassent
Subjonctif présent
je traverse
tu traverses
il/elle traverse
nous traversions
vous traversiez
ils/elles traversent
Impératif
traverse (tu)
traversons (nous)
traversez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais traversé
tu avais traversé
il/elle avait traversé
nous avions traversé
vous aviez traversé
ils/elles avaient traversé
Futur antérieur
j'aurai traversé
tu auras traversé
il/elle aura traversé
nous aurons traversé
vous aurez traversé
ils/elles auront traversé
Passé composé
j'ai traversé
tu as traversé
il/elle a traversé
nous avons traversé
vous avez traversé
ils/elles ont traversé
Conditionnel passé
j'aurais traversé
tu aurais traversé
il/elle aurait traversé
nous aurions traversé
vous auriez traversé
ils/elles auraient traversé
Passé antérieur
j'eus traversé
tu eus traversé
il/elle eut traversé
nous eûmes traversé
vous eûtes traversé
ils/elles eurent traversé
Subjonctif passé
j'aie traversé
tu aies traversé
il/elle ait traversé
nous ayons traversé
vous ayez traversé
ils/elles aient traversé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse traversé
tu eusses traversé
il/elle eût traversé
nous eussions traversé
vous eussiez traversé
ils/elles eussent traversé

TRAVERSER

(tra-vèr-sé) v. a.
Passer à travers, d'un côté à l'autre.
Ainsi, au premier avis que le hasard lui porta d'un siége important, il traverse tout un grand pays [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Nous allons traverser les sables de Libye [BOILEAU, Épît. I]
D'une odieuse cour j'ai traversé la presse [RAC., Brit. V, 5]
De Cédron avec lui traversant le torrent [ID., Athal. III, 6]
Tu n'as que la rue à traverser ; amène-la, si tu peux, avec toi [BRUEYS, Muet, II, 1]
Comme ils n'imaginaient point qu'il fût possible de traverser les Palus Méotides, ils ne connaissaient point les Romains [MONTESQ., Rom. 17]
Un homme traverse Paris et évite tous les embarras avec les mêmes précautions que s'il ne pensait qu'à ce qu'il fait ; cependant il est assuré qu'il était occupé de toute autre chose [CONDIL., Conn. hum. II, 4]
En termes de marine, traverser la lame.
Être en travers de quelque chose. Un chemin étroit traverse la forêt. Un ruisseau traverse la prairie.
C'est partout des forts élevés et des forêts abattues qui traversent des chemins affreux [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
La ville est traversée par une petite rivière dont elle porte le nom [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. II, p. 176]
Terme de marine. Traverser une ancre, c'est, après l'avoir montée au bossoir en la levant, coucher cette ancre le long du bord et l'y attacher. Traverser une voile, haler l'écoute de dessous le vent de cette voile, pour présenter au vent une plus grande partie de sa surface, afin de faire tourner plus aisément et plus vite le navire autour de son axe vertical.
Corroyer, scier ou raboter le bois en travers, dans sa largeur ; replanir un parquet ou un plancher. Se dit en parlant des labours croisés, c'est-à-dire qui coupent à angles droits les précédents. Traverser les queues, faire venir, au moyen des chardons, la laine aux endroits où une couverture était cousue. Chez les cartiers, séparer les coupeaux en divisant la feuille en quatre parties égales.
Percer de part en part. La pluie a traversé son manteau. Une balle lui a traversé le corps.
Elle arme sa main pure et traverse le cœur, Le cœur du criminel qui ravit son bonheur [VOLT., Scythes, V, 1]
Fig. Passer à travers.
Il traverse en tremblant ces effroyables scènes [DELILLE, Trois règnes, III]
Traverser la vie : on ne traverse un chemin que dans sa largeur ; car y marcher dans sa longueur, c'est le suivre ; ainsi traverser est toujours faire un petit trajet ; quand on vit âge d'homme, on n'a point traversé la vie, on l'a parcourue ; l'expression était donc impropre ; on ne pourrait dire que d'un enfant mort au berceau, qu'il a traversé la vie [GENLIS, Mém. t. V, p. 95, dans POUGENS]
Fig. Traverser l'esprit, se présenter rapidement à l'esprit.
Dieu sait si ce propos me traversa l'esprit [RÉGNIER, Sat. VI]
Cette réflexion traversait légèrement mon esprit [STAËL, Corinne, XII, 1]
Traverser le cœur, causer une angoisse.
Vous me manquez partout, et tout ce qui me fait souvenir de vous me traverse le cœur [SÉV., 30 déc. 1671]
Fig. Susciter des obstacles, des embarras.
Le cardinal de Richelieu était persuadé qu'elle avait traversé l'inclination qu'il avait pour la reine [RETZ, Mém. t. I, liv. I, p. 13, dans POUGENS]
Oui, je tiens que jamais, de tous ces vains propos, On ne doit d'un mari traverser le repos [MOL., Tart. III, 5]
Cette nouvelle lumière [venue de Dieu] lui donne [à l'âme] de la crainte, et lui apporte un trouble qui traverse le repos qu'elle trouvait dans les choses qui faisaient ses délices [PASC., Convers. du péch.]
J'ai fait un mystère [de ma joie], afin de ne point donner d'envie à la fortune de me traverser [SÉV., 8 août 1685]
L'Église est étrangère et errante sur la terre, où elle vient recueillir les enfants de Dieu sous ses ailes, et le monde ne cesse de traverser son pèlerinage [BOSSUET, le Tellier.]
La promptitude de son action ne donnait pas le loisir de la traverser [ID., Louis de Bourbon.]
Ainsi par le destin nos vœux sont traversés [RAC., Brit. III, 8]
Personne ne se met en tête de traverser son bonheur [HAMILT., Gram. 10]
Alcibiade.... avait fait tous ses efforts pour traverser le traité qui venait de se conclure entre les deux peuples [Athènes et Sparte] [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 601, dans POUGENS]
Les courtisans ne pensent pas à nuire à ceux qui ne peuvent les traverser, et font quelquefois gloire de les obliger [DUCLOS, Consid. mœurs, 11]
V. n. Être en travers. Une pièce d'assemblage qui traverse.
10° Se traverser, v. réfl. Être franchi. Cette rivière ne se peut traverser à gué.
11° Terme de manége. Ce cheval se traverse, ses hanches et ses épaules ne sont pas exactement sur la même ligne. Ce cheval se traverse des hanches, cet autre se traverse des épaules.
12° Terme de marine. Un navire se traverse, quand il présente le côté.
13° Se faire obstacle l'un à l'autre.
La jalousie des ministres toujours prêts à se traverser les uns les autres, et à tout immoler à leur ambition [BOSSUET, Polit X, III, 3]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Ils] Passent dix portes, traversent quatre punz [, Ch. de Rol. CXC]
  • XIIe s.
    E quant li arcevesques comença à parler, E sa cause en latin gentement à mustrer, Cil le comença lues [aussitót] partut à traverser [, Th. le mart. 57]
    Parmi Provence li marchis se traverse [, Moniage Guillaume, v. 2116]
  • XIIIe s.
    Ici traverse [change] l'aventure ; Dont ert soés, et ore est dure [, Partonop. V. 3303]
    Une femme vieille qui traversoit parmi la rue, et portoit par sa main destre une escuellée pleine de feu [JOINV., 258]
  • XIVe s.
    Telz cuide aler la voie et le chemin plus grant, Qui va hors du chemin par les champs traversant [, Guesclin. 18287]
    Ouquel lieu le suppliant eust trouvé compaignons jouans aux grosses boules, et là, lui estant abuvré de vin, se feust mis à traverser [parier] pour un petit blanc contre un autre [DU CANGE, transversare.]
    Si avons encontré deus hommes Qui nostre chemin traverssoient [J. DE CONDÉ, t. III, p. 69]
  • XVIe s.
    Et, en grande diligence, transversa les maraiz [RAB., Garg. I, 47]
    Ils traverserent les Espaignes, la Gaule, l'Italie, jusques en la Grece [MONT., I, 231]
    Tant de difficultez luy traversent la voye, qu'elle l'esgarent et l'enyvrent [ID., IV, 236]
    Je crois que vous avez l'ame de quelque massoret traversée [transfuse] au corps, voire et du plus subtil [YVER, p. 555]
    Il leur prit envie de traverser à nage la riviere, qui estoit roide et fort profonde [AMYOT, Publ. 35]
    Il se retira dedans Carthage la nuefve, là où il monta sur la mer ; et de là traversa en Afrique [ID., Sert. 10]
    Les barbares avoient remparé un long espace de l'autre rive, avec force arbres, grands et gros, traversez en croix [ID., Pomp. 53]
    Quand ilz furent à l'endroit d'une rue traversante qui alloit à la prison.... [ID., Agis et Cléom. 20]
    Poltrot l'attend [le duc de Guise] dans le chemin qui traverse auprès d'Olivet [D'AUB., Hist. I, 180]

ÉTYMOLOGIE

  • Travers ; provenç. traversar ; cat. travessar ; espagn. travesar ; ital. traversare.

traverser

TRAVERSER. v. tr. Passer à travers, d'un côté à l'autre. Traverser une province. Traverser une forêt. Vous n'avez que la rue à traverser. Traverser une rivière à la nage.

Il signifie encore Percer de part en part. La pluie a traversé son manteau, ses habits. Une balle lui a traversé le bras.

Il signifie aussi Être au travers de quelque chose. L'allée qui traverse le jardin. La Seine traverse Paris. La grand route traverse son domaine.

Il s'emploie aussi figurément et signifie Passer à travers, passer par. Cette pensée lui traversa l'esprit. Il traversait des heures pénibles.

Il signifie encore Susciter des obstacles pour empêcher le succès de quelque entreprise. Traverser quelqu'un dans ses desseins. Traverser un dessein. Traverser une entreprise.

SE TRAVERSER signifie, en termes de Manège, Se mettre de travers. Ce cheval se traverse, Ses hanches et ses épaules ne sont point exactement sur la même ligne qu'il doit décrire. Ce cheval se traverse des hanches; cet autre se traverse des épaules.

En termes de Marine, il signifie Présenter le travers.

traverser

Traverser, et percer tout oultre, Transfigere, Traiicere.

Traversé, Transfixus, Traiectus.

Synonymes et Contraires

traverser

verbe traverser
1.  Aller d'un bord à l'autre.
2.  Pénétrer de part en part.
Traductions

traverser

doorkruisen, doormaken, oversteken, rijdendoor, doordringen, doorreizen, doorstaan, dwars door.. gaan, kruisen, lopen (door), passeren, doorsteken, rijden doorcross, ferry, span, pass through, go throughחלף (פ'), עבר (פ'), צלח (פ'), חָלַף, חָצָה, צָלַח, עָבַרtraveturi, travojaĝiatravesar, cruzararung, melewati, melintasi, mengarungi, menyeberangiatravessar, atravesar o país, cruzar, passar portraversieren, durchmachen, überquerenδιασχίζω, υφίσταμαι, διέρχομαιattraversare, percorrere, traversareيَجْتَازُ, يَعْبُرُpřejít, projítgå igennem, krydsekäydä läpi, ylittääprijeći, proživjeti横切る, 経験する경험하다, (...을) 교차시키다gå gjennom, krysseprzejść, przekroczyćпережить, пересекатьgå igenom, korsaข้าม, ผ่านไปgeçirmek, karşıdan karşıya geçmekđi qua, trải qua勾划, 经历кръст (tʀavɛʀse)
verbe transitif
1. passer à travers qqch L'eau a traversé le plancher. traverser la foule
2. parcourir un espace traverser un pays du nord au sud traverser la rue

traverser

[tʀavɛʀse] vt
(= franchir) [+ rue, mer, pont] → to cross
Traversez la rue → Cross the street.
(= passer par) [+ ville, tunnel] → to go through
Nous avons traversé la France pour aller en Espagne → We went through France on the way to Spain.
(= percer) → to go through
(= pénétrer) → to go through
La pluie a traversé mon manteau → The rain went through my coat.
[ligne, trait] → to run across