treille

treille

[ trɛj] n.f. [ du lat. trichila, tonnelle ]
Vigne qui grimpe contre un mur, un treillage, un arbre : Une treille de muscat.
Le jus de la treille,
Litt. le vin.

TREILLE

(trè-ll', ll mouillées, et non trè-ye) s. f.
Berceau fait de ceps de vigne, soutenus par un treillage.
Elle revint longtemps après ; J'étais à chanter sous la treille [BÉRANG., Print. et aut.]
Ceps de vigne qui montent en espalier. Une treille de verjus, de muscat, une treille qui produit du verjus, du muscat. Le jus de la treille, le vin.
Le pardon sur la bouche et le verre à la main, Se verser en riant le doux jus de la treille [DELILLE, Convers. II]
Terme de pêche. Espèce de filet monté sur un manche et tendu sur deux portions de cercle qui se croisent ; on s'en sert pour prendre des crevettes.
Tas d'ardoises rangées suivant leurs qualités.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E chascon se sist en pais desoz la treille [, Machab. I, 14]
  • XIIIe s.
    Il ne porent parler à li ne aler, por ce que les treilles qui sont entour l'espace où le tombel est [de saint Louis à Saint-Denis] estoient fermées [, Miracles St Loys, p. 177]
    Vergiés, praiaux et troilles, trop beau leu à devise [RUTEB., 184]
  • XIVe s.
    Se vous voulez avoir vert jus sur la treille [, Ménagier, II, 5]
  • XVe s.
    La meschine s'en vint tout bellement à la treille [grille de la prison] [, Perceforest, t. V, f° 112]
    Une damoiselle qui faisoit le guet par une fausse treille [fenêtre grillée, jalousie], cuidant que ce fust le chevalier, s'en vint en bas et ouvrit l'huis [LOUIS XI, Nouv. XXX]
    Puis s'en vont tous au jardin et vont jouant par les violliers et trailles [, Les quinze joyes de mariage, p. 102]
  • XVIe s.
    Bacchus alors chappeau de treille avoit, Et arrivoit pour benistre la vigne [MAROT, II, 352]
    Lors on ajoindra aux ceps les paux, fourches, colomnes et autres soustinemens de treilles [O. DE SERRES, 186]
    Saulter de treille en paisseaux [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. traille ; wallon, treie ; provenç. treilla, trelha, trilla ; du lat. trichila, treille, pour lequel on trouve aussi trichla.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TREILLE. Ajoutez :
    Nom, en champagne, d'un nombre déterminé de longailles, de fonçailles et de chanteaux qui représentent le bois nécessaire à la construction de 50 tonneaux de 200 litres, [NANQUETTE, Expl. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 97]
    Mesures de solidité, merrains : Champagne, la treille se compose de 65 dos de douves, de 50 poignées d'enfonçures et de 50 poignées de chanteaux ; le dos contient 16 douves, la poignée est de 4 pièces, [, Annuaire des Eaux et Forêts, 1873, p. 24]
    Terme de tulliste. Synonyme de maille.
    Le rack.... se compose d'une suite de 240 treilles pour les tulles à 8 motions, et de 320 pour les tulles à 16 motions ;.... plus la treille est large, plus le rack est long [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 629]
    Le tulle est à 8 motions, quand 4 torsions de fils suffisent pour former une treille ; il est à 16 motions, quand il faut 8 torsions pour une treille [, ib.]

treille

TREILLE. n. f. Berceau ou couvert fait de ceps de vigne entrelacés et soutenus par du treillage, des perches ou des barreaux de fer. À l'ombre d'une treille. Sous la treille. Les grappes qui pendent à la treille. Vin de treille.

Il se dit également des Ceps de vigne qui montent contre une muraille ou contre un arbre.

Fig., Le jus de la treille, Le vin.

treille

Treille, Pergula.

Le lieu en la treille auquel chacune branche de vigne est attachée, Pagina.

Un berceau de treille, Concameratio.

Traductions

treille

pergola

treille

[tʀɛj] nf
(= tonnelle) → vine arbour (Grande-Bretagne), vine arbor (USA)
(= vigne) → climbing vine